« Les séparées » de Kéthévane Davrichewy

Voilà un roman qui me restera longtemps en mémoire! C’est Charlotte qui m’a permis de le découvrir, après une critique qui m’avait particulièrement touchée à cette période où j’étais en froid avec une amie chère.

Un livre sur l’amitié ne pouvait pas mieux tomber! Et quelle histoire! C’est une amitié fusionnelle qui lie Alice et Cécile depuis leur enfance. On les découvre à leurs 16 ans, en pleine époque Mitterand. Des liens très forts les unissent, elles sont comme des soeurs jumelles. Avec néanmoins des rêves personnels, des envies et des perspectives propres. Leur vie, elles la construisent à deux. Séparées? Inimaginable!

Aujourd’hui, Alice et Cécile ont plus de 40 ans et les obstacles de la vie ont eu raison de leur amitié. Jamais au cours du livre, le lecteur n’a envie de croire en cette dispute. Les sentiments qu’elles ont l’une pour l’autre sont tellement forts, presque ambigus, à la limite de la destruction. L’amour, la haine, l’amitié sont des sentiments très proches qui peuvent se mêler un jour où l’autre. Et pourtant, on a envie de croire en un destin commun.

L’auteure nous propose alors un jeu de flashback entre leur vie d’aujourd’hui et tous les moments qu’elles ont partagés, chacune devenant narratrice de son récit, de son témoignage. On devient le témoin de leur adolescence, leurs premiers amours, leurs études, leurs orientations professionnelles, leurs familles respectives. On découvre les meilleurs comme les pires moments de leur amitié. Dans chacune des situations, elles se sont serrées les coudes. Comment tout a pu basculer? C’est la trame de l’histoire. Plongée dans le coma, Cécile écrit à Alice. Tout ce qu’elle n’a pas pu lui dire en réalité, elle les lui confie inconsciemment. C’est le moment de faire le bilan, des regrets, des explications, de l’avenir?

C’est une très belle histoire d’amitié. On s’y reconnait, à un moment où à un autre. On espère, on envie, on sursaute, on pleure peut-être. Tout au long du roman, on est mêlé à de nombreuses émotions qui se superposent. Après cette lecture, on ne peut ne pas y repenser. Nos amitiés, mêmes les plus importantes, sont-elles condamnées un jour où l’autre à disparaître? Devenir adulte, vieillir, fonder une famille, trouver sa voie professionnelle, sont-ils des éléments incompatibles avec notre histoire? La distance finit-elle par s’installer? Quelles décisions prendre dans ce cas?

J’ai été fortement touchée et je ne peux que vous le conseiller. D’ailleurs, j’ai tellement aimé l’écriture et la sensibilité de Kéthévane Davrichewy que je compte bien pousuivre avec elle le temps de quelques romans…

Publicités

15 réflexions au sujet de « « Les séparées » de Kéthévane Davrichewy »

  1. Ines

    Je ne connaissais ni ce roman ni cet auteur, mais tu m’as convaincu de le lire, le sujet me parle et je suis quasi certaine que j’aimerai ce roman…Je le note et je crois qu’il va attérir directement en tête de ma pile à lire…Tu as l’air d’avoir retrouver l’envie de lire on dirait vu le nombre de tes articles consacrés à la lecture…C’est chouette!

    Répondre
    1. Laetii

      Tu ne seras pas déçue, cette auteure est un véritable coup de coeur. En effet, je suis dans ma période « lectrice compulsive »!! Peut-être que dans quelques mois, je reviendrais à la cuisine 😉 Dis-moi ce que tu penses du bouquin! Bises

      Répondre
  2. Ping : Un petit top? « L'insatiable

  3. insatiablecharlotte

    Merci pour la référence!!! Vraiment contente que cela te plaise!!! Et Mer noire, même si c’est un autre style, est très chouette aussi! Elle arrive à nous transporter dans la profondeur des êtres, elle ne reste pas en surface… En quelques mots, on est là, au creux de l’histoire et des personnages!!!
    Bonne lecture!!

    Répondre
  4. letizia

    c’est un sujet qui me parle, les amis que j’ai, c’est pour la vie, sont pas nombreux mais je prefere la qualité à la quantité ! je me donne à 100% en amitié, ce livre me plairait beaucoup!

    Répondre
  5. Ping : “La Vie d’une autre” de Frédérique Deghelt | Laeti's Playground

  6. Ping : “La mer noire” de Kéthévane Davrichewy | Laeti's Playground

  7. Ping : « Quatre murs  de Kéthévane Davrichewy | «Des bulles d'air…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s