« Les souvenirs » de David Foenkinos

C’est autour du vaste sujet des souvenirs que David Foenkinos nous emmène avec ce dernier roman. A nouveau, l’auteur arrive à nous transporter sur un nuage de douceur où l’on ne peut que se sentir bien. Voguant sur le thème de la mémoire, l’auteur propose ici un roman à plusieurs rythmes.

« Je ne savais pas pourquoi je voulais à tout prix me dépêcher, c’était absurde, à quoi cela servait de courir, il était là, il était mort, il allait à coup sûr m’attendre sans bouger« . Les premières lignes, quelque peu ironiques, nous plongent dans le quotidien ordinaire d’un narrateur fictif un peu perdu, sans grande confiance en lui, que l’on imagine solitaire, limite isolé. Il vient de perdre son grand-père. L’émotion est d’emblée flagrante puisqu’on lui découvrira un très grand attachement à ses grands-parents. D’ailleurs, à la perte du patriarche, ce narrateur dont on ne connait pas l’identité (peut-être l’auteur lui-même?) prendra soin de s’occuper de sa grand-mère qui désormais veuve devra faire son entrée en maison de retraire, envers et contre tout. Cette jolie relation particulièrement complice nous fera sourire. On ne peut s’empêcher de s’identifier au narrateur qui a envie de faire vivre encore de belles choses à sa grand-mère… pour ne rien regretter.

C’est un roman qui traite de la vieillesse, de l’empreinte que l’on marque durant notre existence, de ce que nos aïeux laissent derrière eux. La dynamique de l’histoire est intéressante car entrecoupée de petites anecdotes, de souvenirs parfois émouvants, de personnages fictifs ou qui ont réellement existé.

Un souvenir est propre à chacun. Une rencontre, une mélodie, une découverte insolite, une révélation, une passion, une odeur, une couleur… TOUT est sujet à un souvenir. Il faut juste en saisir l’importance au moment voulu. C’est ce qui en fait sa richesse. La mémoire est un trésor à préserver et à chouchouter. Et la grande question est : comment se rappeler d’un maximum de choses? On voudrait tant garder en nous, dans notre tête. L’effet d’un souvenir est immédiat. En ressortir un de son chapeau au moindre coup de mou rend immédiatement le sourire. Sans plonger dans la nostalgie ni dans le regret, l’enjeu est justement de faire perdurer une vie à travers l’image que l’on garde de cette personne tant chérie, le souvenir de sa voix, de son regard, de son allure.

Bref, si vous êtes sensible à ce sujet, je ne peux que vous conseiller ce très beau roman. Je dirais même que je l’ai préféré à « La délicatesse ». Il me semble plus « réel », plus vivant, et surtout plus sensible et émouvant, du fait qu’il nous renvoie directement aux souvenirs de nos propres grands-parents. Je me suis d’ailleurs demandé dans quelle mesure l’auteur a mis de son vécu à travers la voix de ce narrateur fictif… Parle-t-il de lui? Souhaitait-il faire part de son propre souvenir? C’est ce qui rend ce témoignage encore plus riche. La question reste entière. Qu’en pensez-vous?

Publicités

5 réflexions au sujet de « « Les souvenirs » de David Foenkinos »

  1. Minou

    Encore une fois, je rejoins ton avis : j’ai moi aussi préféré ce roman à La délicatesse quand je l’ai lu, il me paraissait plus abouti. On n’était plus seulement dans l’histoire d’amour et l’humour, mais aussi dans le touchant sans tomber dans le pathos. J’admire vraiment cette capacité de Foenkinos de mêler tous les ingrédients romanesques, parfois à l’excès, pour les neutraliser l’un l’autre et créer un ensemble disparate mais étrangement harmonieux.
    J’ai été un peu moins marquée par cet aspect des souvenirs et de la mémoire, mais la façon dont tu en parles me donne un éclairage nouveau et très intéressant sur ce texte, merci. 🙂

    Répondre
  2. Ping : « Nos séparations  de David Foenkinos | «Laeti's Playground

  3. Ping : Conseils de lecture (11) La mémoire et l’oubli | Lettres exprès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s