« La Liseuse » de Paul Fournel

Bienvenue dans le monde de l’édition!! Avec « La Liseuse », Paul Fournel, à travers la voix de Robert Dubois, vous ouvre les portes de la maison d’édition éponyme.

Robert Dubois, le narrateur de l’histoire, est un vieil éditeur qui a fondé sa propre maison d’édition. Ce secteur étant ce qu’il est, notre personnage principal s’est retrouvé forcé de revendre ses parts à un jeune riche ambitieux, mais ne connaissant rien à la littérature, un dénommé Meunier. Robert, également surnommé Gaston par son nouveau patron, se retrouve aujourd’hui confronté au basculement de l’édition vers les nouvelles technologies, à commencer par le jour où une stagiaire de la maison lui offre, sur ordre de Meunier, une liseuse.

Ainsi commence le roman que j’ai trouvé sincère et teinté d’une belle dose d’ironie. Sincère car on assiste, avec Robert Dubois, aux transformations que connait le secteur de l’édition. Tant au niveau des choix éditoriaux, dictés par la concurrence et soumis plus que jamais aux lois de l’offre et de la demande, mais également par rapport à la relation éditeur-auteur. Les éternels repas professionnels à la taverne du coin laissent place aujourd’hui aux bars à sushis et l’éternel papier est troqué au profit de l’écran et de la génération 2.0. Notre vieil éditeur s’apprivoise donc avec cette évolution, à coup d’anecdotes sur le métier, et une pointe de sarcasme, particulièrement plaisant pour le lecteur.

Le début du roman nous laisse également faire la connaissance avec toute une série de personnages, tous aussi attachants les uns que les autres : Sabine, Emmanuelle, les collègues, les stagiaires mal coiffés, Valentine en particulier avec ses jupes colorées et ses Doc Martens, Balmer, auteur et fidèle ami, et Adèle l’épouse de Robert, son pilier, fatiguée de son poste d’attachée de presse pour une autre maison d’édition.

On suit donc avec attachement et respect le quotidien – professionnel et privé – de cet aîné, qui tente de trouver ses marques avec sa Liseuse, mais aussi avec les auteurs habituels qui eux aussi goûtent au changement, les lecteurs de demain, et celles et ceux qui assureront sa succession pour ce métier si cher à ses yeux mais qui ne sera plus jamais pareil.

Paul Fournel nous enchante avec La Liseuse, en abordant une réalité criante avec humour et poésie, dont on ressent la connaissance maîtrisée du sujet. Autre élément appréciable durant la lecture: une description détaillée des ingrédients et repas dont se délecte le héros du roman, rendant le tout encore plus savoureux. Une belle découverte lue en 2 jours!

Publicités

5 réflexions au sujet de « « La Liseuse » de Paul Fournel »

  1. Minou

    C’est noté ! Tu me donnes très envie de découvrir ce roman : il me tentait déjà avant, mais tu renforces cette envie. Ca m’intéresse d’autant plus que j’ai envie d’entrer dans cet univers éditorial et que je me demande comment il est perçu ici.
    (Tu es en train d’entrer dans ma sélection de blogueuses dites « viles tentatrices » : tu lis bien trop de choses intéressantes :D)

    Répondre
    1. Laetii

      J’espère qu’il te plaira autant!! Surtout que tu as déjà l’expérience du monde de l’édition, tu pourras comparer. Avec ce roman, je me suis fait une image de ce secteur (que je ne connais pas du tout), que j’ai trouvé intéressant. Tu m’envoie ravie si je deviens l’une de tes tentatrices ^^
      PS: j’étais en train de répondre à ton e-mail!! Bises!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s