« Je vais mieux » de David Foenkinos

Le dernier roman de D. Foenkinos est fidèle à l’univers de l’auteur : de l’humour, de l’humain, et une jolie morale à la fin.

foenkinosL’histoire pourrait se résumer à cette seule affirmation : c’est l’histoire d’un homme qui, du jour au lendemain, attrape mal au dos. Le narrateur qui utilise le « je » tout au long du livre est en effet soudain pris d’un secouant mal de dos un dimanche après-midi entre amis. Il consulte tous les spécialistes conseillés, mais rien n’y fait : la douleur persiste et surtout, aucun ne trouve la cause à ce mal. Tout est, médicalement, normal. Mais… la cause se situe peut-être ailleurs… « Il était possible que je sois le responsable de ma douleur. Mon couple? Mon travail? Mes enfants… quel était le problème? La réponse était peut-être ma vie tout entière » (p.99). Notre personnage va ainsi détricoter sa vie pour en saisir les problèmes qui auraient pu tellement le ronger au fil de toutes ces années, qu’ils se seraient finalement logés dans son dos pour en faire un nœud douloureux.

L’idée de ce roman est donc séduisante. Ne pas laisser les problèmes, aussi petits et dérisoires soient-ils, s’envenimer et se multiplier. Car au final, c’est une véritable rancœur qui se crée, alors qu’elle aurait pu être évitée. Le narrateur se rendra ainsi compte que les plus grands spécialistes du monde médical ne pourront rien pour lui : lui seul arrivera à réduire ce mal qui le ronge. A mon sens, le livre aurait pu être moins long. J’ai apprécié le début, où l’auteur plante le décor (avec un certain réalisme et de sérieux qui m’a quelque peu interpelée, étant adepte de son humour ironique). Il y a un champ assez long en milieu de roman, où l’histoire stagne un petit peu selon moi. Et puis, le dénouement (dans tous les sens du terme, dans ce cas-ci!!) prend un beau tournant à la fin, que j’aurais alors aimé un peu plus étoffé. Au delà de cela, la plume de D. Foenkinos est toujours aussi agréable et fluide. J’ai apprécié les petites expressions chères au personnage principal, éparpillées ici et là. Certains événements m’ont paru peu réalistes. Sans rentrer dans les détails, les choses m’ont semblé se dégrader vachement rapidement.

Mais au final, c’est cette morale positive et motivante que je retiens de ce « Je vais mieux », titre qui résume parfaitement cette philosophie. D’ailleurs, j’en prendrai personnellement de la graine… (cf. les articles « A méditer ») 😉 Un livre qu’on referme, le sourire aux lèvres.

Publicités

16 réflexions au sujet de « « Je vais mieux » de David Foenkinos »

  1. Minou

    Finalement, la fin en valait la peine alors, tant mieux. 🙂 Pour une fois, tu ne me convaincs pas plus que ça, je vais attendre ta prochaine lecture pour me laisser tenter, je pense.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s