« Juste avant le bonheur » d’Agnès Ledig

« Ne baisse pas les bras, tu risquerais de le faire deux secondes avant le miracle ».

J’avais lu beaucoup de bien sur ce roman, notamment chez Camille et Julie. Elles parlaient d’un livre qui fait du bien, percutant. Et leur faisant confiance, j’ai tenté la lecture à mon tour.

photoJulie Lemaire, la vingtaine, mère célibataire d’un petit Lulu âgé de 3 ans, rame pour joindre les deux bouts avec pour seul rentrée d’argent son travail de caissière dans un supermarché. Mais, parce qu’il y a des rencontres qui peuvent tout bouleverser, son destin vacillera radicalement le jour où Paul, cinquantenaire fraîchement divorcé, pour qui l’argent n’est pas un problème, passe à sa caisse et s’émeut de cette jeune fille. Tout démarre d’une petite larme coulant sur la joue de Julie ce jour-là… Il lui propose alors, en toute modestie et sans rien attendre en retour, juste pour le geste, le plaisir de partager des moments, de passer quelques jours en Bretagne où il se rend chaque année avec son fils pour un repos bien mérité.

« Bizarrement, Paul a l’intuition qu’avec Julie, ce sera pour un bout de vie. Il est parfois des impressions que l’on n’explique pas. Peut-être qu’en ce moment il se sent plus libre, et heureux de l’être. Julie en bénéficie parce qu’ils se sont rencontrés au bon moment et au bon endroit. » (p.59).

Bien que ne croyant plus aux contes de fée, Julie accepte malgré tout l’invitation et embarque dès le lendemain avec son Lulu dans la voiture de cet inconnu, pour retrouver un peu de fraîcheur et de sourires dans sa vie si morose.

Bouleversant, sincère, délicat, sont les mots que je garderai pour décrire ce texte. Il s’y échappe beaucoup de tendresse, tout au long des mots et des  virages que prend ce roman, et à travers une poignée de personnages tous aussi charismatiques les uns que les autres. Chacun a sa personnalité et son rôle dans cette histoire à plusieurs ficelles. La tendresse entre une jeune maman et son fils,  un médecin et sa remplaçante, un inconnu et une jeune fille pour qui la vie n’a pas fait de cadeau, un kiné et une femme en reconstruction. Les personnages sont attendrissants, même si je n’ai pas été séduite par le destin de Julie de prime abord. « Il faut travailler pour payer ses charges, ses repas, ses loisirs quand il reste quelque chose à la fin du mois. Elle a plus que jamais le sentiment d’être née sous une mauvaise étoile. Qui ne brillait pas fort. Un destin qu’on ne choisit pas. » (p.157). L’image de la pauvre fille qui n’a pas de chance et qui n’a traversé que des galères durant sa (très) courte existence avait d’ailleurs tendance à m’agacer. La seconde partie m’a permis de découvrir une autre facette de cette fille, que j’ai davantage appréciée.

Cueillir ce qui se présente à nous, accepter les bras que l’on nous tend, sans trop réfléchir, juste à l’instinct. C’est la morale de ce roman joliment écrit. Après une première partie, où je me suis un peu ennuyée je l’avoue, ce livre surprend et heurte par la suite. Je ne l’ai alors plus lâché! La lecture a été particulièrement fluide et facile grâce notamment au rythme donné par les nombreux dialogues. Ce qui permet au lecteur de peut-être mieux entrer dans cet épisode précis de la vie – de  ces vies. Au final, j’ai eu l’impression de connaître les personnages, et de vivre aussi intensément leur histoire. C’est sans doute le tour que voulait nous proposer Agnès Ledig. Elle surprend là où on ne s’y attend pas (c’est pour cela que je vous conseille de ne pas trop en lire si vous voulez profiter de l’effet) et nous embarque dans une atmosphère bourrée de contradictions, et pourtant si réelle. A découvrir!

photo3/6

Publicités

20 réflexions au sujet de « « Juste avant le bonheur » d’Agnès Ledig »

    1. Laeti Auteur de l’article

      J’avoue avoir retenu quelques larmes, mais par contre, j’ai marqué des pauses par moment. Beaucoup de choses me sont restées en mémoire une fois le livre refermé.

      Répondre
      1. Ines

        Oui oui ça va mais surbookée au boulot et dernière ligne droite pour emménagement dans nouvelle maison et problème de connection avec le net chez nous depuis noel…Du coup, j’ai pas beaucoup l’occasion de passer sur les blogs….J’ai un mail de retard…Je m’excuse!!!!! Des bises ainsi qu’à ton loulou!!!

    1. Laeti Auteur de l’article

      Justement, par moment c’est quand même fort limite… surtout la 1ère partie comme je le disais dans l’article. Et puis le personnage de Julie est limite cliché mais il faut poursuivre et la suite est vraiment très bien. Par moment, je pensais à du Marc Levy (pas du tout mon truc!), mais une lecture comme ça de temps en temps est plaisant.

      Répondre
  1. sous les galets

    C’est exactement ce dont j’ai besoin en ce moment: d’un roman qui fasse du bien. Par contre, je crains vraiment le trop plein de dialogues, en général ça m’énerve prodigieusement…c’est mon seul bémol

    Répondre
  2. fleurdementhe / LaMainEnchantee

    Oui ! Ce roman est un bijou je trouve. Je n’ai pas trouvé mièvres les personnages, mais plutôt lumineux. Ce roman montre le meilleur en chacun d’entre nous, et aussi, que du pire de la vie peut naître la magie et l’espoir. Oui, peut-être est-ce moi qui suit un peu mièvre….

    Répondre
  3. Frédérique

    A peine j’avais terminé ,je l’ai rouvert,pour relire certains passages…
    Un livre tendre,lumineux, qui met du baume au cœur ..sans peraben bien sûr ! A recommander !

    Répondre
  4. mauricette

    Quand j’ai pris se livre, j’ai regardé la couverture, feuilleté vite fait le livre et je l’ai acheté.
    Je n’ai eu aucun regret, car c’est très bien écrit, j’ai souris, j’ai les larmes qui ont couler toutes seules, mais j’ai lu un livre superbe.

    Répondre
  5. Catherine

    J’ai bien aime ce roman que j’ai termine recement. Ce n’est pas un coup de Coeur par contre car certaines choses m’ont un peu agacee. Tu as raison a propos de ne pas en reveler trop cela dit.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s