Sur le fil

Je vis un peu hors du temps ces dernières semaines : les jours passent sans que je ne m’en aperçoive, le temps file entre mes doigts, je n’arrive pas à le rattraper. Il suffirait de lui crier « Hey toi, tu veux pas ralentir la cadence, juste un petit peu? ». Juste pour que je savoure les choses, ces choses qui passent si vite. Je tente de les déguster à leur juste valeur, à profiter de ces moments qui, la minute d’après sont déjà des souvenirs lointains. Quelle drôle de sensation, de perte de contrôle! 6 mois que le train a opté pour la vitesse de l’éclair… 6 mois!!!!! Comment peux-tu filer aussi vite mon bébé?! On m’avait prévenue… mais croit-on vraiment les autres avant que cela ne nous arrive réellement?!

photo(1)En parallèle, un drôle de phénomène se passe : mes listes s’allongent. Liste de films à voir, liste de choses à faire (beaucoup moins passionnante que la première!). Des piles aussi… et LA pile de livres à lire. Je me sentais très fière lorsque, pour le swap que je prépare avec ma copine Mina, j’ai retranscrit les titres présents dans ma bibliothèque et non-lus. Le résultat : 38! Très loin des centaines de bouquins ornant vos étagères. Sur le coup, c’était un réel soulagement. Mais depuis, les humeurs yo-yo font ont pris le dessus et m’ont fait acheter quelques nouveaux titres.

Comment résister à un nouveau Foenkinos?! A un titre repéré et sorti récemment en poche (« Ce que je peux te dire d’elles » d’Anne Icart)? A cette fameuse « Mécanique du coeur » dont tout le monde parle avec la sortie récente de son adaptation ciné?

Alors que je me délecte des dernières pages du p’tit dernier de Véronique Ovaldé (Phili, il est toujours en sûreté chez moi, ne t’inquiète pas!!!), je m’imprègne déjà de l’ambiance doucement magique et poétique de la B.O. du bébé de Mathias Malzieu, aux fausses allures Timburtoniennes. Arriverais-je à lire ce court roman avant d’aller voir le film au cinéma ce week-end probablement, tout en faisant honneur à la fin de l’ovni Ovaldé? Tel est le défi de la semaine! Parce que c’est pas tout ça… mais passer entre le temps, c’est une chose. Mais qu’on essaie au moins d’en combler chaque instant. Et sans s’endormir s’il vous plaît! La suite… au prochain épisode!

Bonne semaine à toutes!

Publicités

2 réflexions au sujet de « Sur le fil »

  1. Sous les galets

    profite bien des premiers mois de bébé, c’est tellement magique (si j’ai tout bien compris…parce qu’en ce moment je me méfie)….ce temps là il est irremplaçable, tandis que les bouquins ne sont pas périssables (c’est l’avantage en fait)

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      ça c’est un point de vue très encourageant 🙂 Ceci dit, je dirai que ma pire ennemie ces temps-ci est la fatigue… Au moindre temps libre, elle s’attaque férocement à moi!

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s