Le mois belge : bilan personnel

Je vais vous avouer que je ne connaissais pas grand chose à la littérature belge avant de participer à ce défi. D’ailleurs, avant de m’y embarquer, j’ai fait appel à l’expertise des deux organisatrices Mina et Anne pour me conseiller quelques auteurs et titres. Par chance, ceux-ci étaient à la bibliothèque, et je n’ai finalement plus hésité très longtemps avant de signer pour ce mois belge.

Difficile de trouver les mots pour vous transmettre ce que j’ai ressenti durant tout ce mois d’avril : il y avait de l’illumination, de l’exaltation, de la découverte, et surtout beaucoup beaucoup d’émotion. Bref, ce n’était que du bonheur. Du bonheur de lire des mots de chez nous, des mots qui nous touchent en particulier, qui se passent parfois à quelques kilomètres de la maison. Du bonheur de se dire qu’il y a bien plus de bijoux, peut-être moins connus que d’autres et surtout moins commerciaux, mais qui valent indéniablement le détour. Parfois même plus qu’un nom qu’on ne cesse de voir dans les médias.

J’ai eu l’occasion de découvrir 5 titres, des romans pour la plupart, qui brassent des horizons différents… mais pas tant que cela finalement.

Car avec du recul, je me rends compte qu’un fil rouge unit étrangement mes lectures de ce mois : la disparition d’un être cher (ou de plusieurs) accompagnée par les sentiments intrinsèquement liés, l’amour, la tendresse et la nostalgie. Chaque histoire revient sur les souvenirs d’une enfance ou d’une vie, avec tant de délicatesse et de poésie.

Un en particulier m’a réellement touchée : La petite dame en son jardin de Bruges de Charles Bertin est pour moi une découverte précieuse.

Sur le même sujet donc, j’ai fait la connaissance de deux Alice, l’une plutôt espiègle et délicieuse, l’autre plus introvertie et triste.

J’ai pu renouer également avec la maison d’édition Luce Wilquin et 2 très chouettes lectures : La danse de l’abeille et Dans ses petits papiers. Elles aussi avec un point commun qu’est le fantasme. Mina m’a déjà prêté deux autres romans chez cette éditrice 🙂

Et puis, le mois belge a été l’occasion d’échanger sur… du belge! Mais il n’était pas question que de livres, il y avait de la musique, de la poésie, de la cuisine, plusieurs voyages à Bruges, et de belles rencontres avec d’autres blogueurs belges.

En fait, cette expérience fut trop courte! Je souhaite donc poursuivre, mais dans mon p’tit coin cette fois, sur vague belge avec deux autres auteures : Agnès Dumont éditée pour ses nouvelles chez Quadrature et Michelle Fourez chez Luce Wilquin.

Les filles, si votre pari était de mettre en lumière et de faire apprécier des auteurs belges, vous l’avez réussi haut la main. Mieux que cela, vous m’avez permis de retrouver l’engouement, la curiosité, l’exaltation qui me manquaient ces derniers temps. C’est dans une atmosphère calfeutrée, sereine et douce que je me suis plongée dans ces livres, et j’y ai retrouvé le goût de lire les mots des autres, qui touchent, mettent le doigt là où ça fait mal, dans une sincérité exemplaire, et en toute modestie.

Alors, merci. Et bravo!!

Publicités

9 réflexions au sujet de « Le mois belge : bilan personnel »

  1. Mina

    Merci à toi pour ces mots… Tu as bien cerné notre but, et je suis vraiment heureuse que tu aies envie de continuer cette découverte seule. Je suis certaine que les deux auteures que tu mentionnes te plairont et te feront éprouver encore d’autres émotions (tu me suivras dans mon challenge A la découverte de Quadrature ? ;))
    ps : magnifique photo ! C’est bien Bruges ?

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      C’était un défi qui pouvait paraître ambitieux et finalement qui est très réussi, si j’en vois les participations. Et puis, c’était tellement diversifié, tant au niveau des genres que des auteurs et des histoires. Eh bien, ton challenge m’attire drôlement!!! Je pense que je vais succomber 🙂 C’est bien Bruges (mais pas de moi! Je viens d’ajouter la source oops!). Bizzzz ps: notre tour à la Foire du Livre de Bruxelles l’année prochaine sera belge ou ne le sera pas!!

      Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Le voyage que j’entreprends dans la littérature belge n’en est qu’à ses balbutiements, mais d’emblée je répondrais Charles Bertin, Franck Andriat, Aurélia Jane Lee et Francis Dannemark… Reste un 5ème… que je découvrirai peut-être prochainement!

      Répondre
  2. sous les galets

    j’ai le chic pour découvrir les choses quand elles se terminent (heureusement je vais tenter de prendre le mois anglais)…je ne lis donc que les billets récap du mois belge, et je me suis aperçue que c’était une littérature que je ne connaissais pas du tout…j’ai noté ton buvard du coup

    Répondre
  3. anne7500

    Quel beau billet, ça me touche beaucoup ! Pour les découvertes en littérature belge (il y en a encore tant à lire…) et pour le plaisir retrouvé par toi ! A l’année prochaine !!

    Répondre
  4. Ping : Retour sur le Mois belge | Mes bulles d'air...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s