Des nouvelles

L’intitulé de ce projet initié par Flo ne pouvait pas mieux tomber pour me réinvestir dans le blog : le Mois de la nouvelle sera à sa 5ème édition dès le 1er novembre et je ne pouvais passer à côté de cette belle aventure. Ayant découvert ce petit format cette année, et l’ayant vraiment apprécié, je ne peux que rebondir sur le partage de recueil, ou d’une seule nouvelle, avec d’autres amateurs-trices du genre.

Cela me remotivera sans doute un peu à ne pas laisser les poussières s’accumuler ici. Car finalement, il me semble qu’un vent de démotivation plane de plus belle sur la blogosphère. Souvent, je me demande où tout cela nous mène, si cela vaut la peine, si on en garde un intérêt. J’ai créé cet espace pour partager mes ressentis sur mes lectures, chose que je n’ai pas l’occasion de faire autour de moi. Depuis lors, j’ai noué des contacts, qui sont devenus de plus en plus réguliers, voire familiers. Des amitiés sont nées de ce blog. Finalement, c’est par ce biais de l’e-mail que j’échange le plus mes impressions. Cette relation de proximité intensifie, je trouve, le débat et l’intérêt de l’échange. Mais… définitivement, je ne me sens pas encore prête à tourner une page, à mettre la clef sous le paillasson de mes « bulles d’air ».

Ceci étant, je désire aujourd’hui me recentrer. Sur cette activité, sur mes choix de lecture, sur la façon dont je désire partager mes sentiments sur les lectures… Aussi, mon ancien blog « Laeti’s playground » a désormais fermé ses portes, dont les billets de mes lectures passées ont évidement été exportés au préalable. Au moment où j’ai fait le choix de confirmer par un simple « clic » la suppression de ce blog, qui a traversé en même temps que moi le fleuve (loin d’être tranquille) de la vie, je n’ai pu esquiver une brève interrogation. Mais aucun regret n’est survenu, que du contraire : cette fermeture est à l’image de la vie, où l’on ouvre et referme des tiroirs en fonction de notre évolution.

Avançons pas à pas, toujours avec la passion de lire et de partager. En bonne compagnie surtout! Il me semble sain finalement de faire de temps à autre des pauses pour prendre le recul nécessaire face à cet espace qui prend une ampleur dans notre vie, qu’on le veuille ou non.

Et cela se poursuit donc avec le Mois de la nouvelle, que je prépare déjà depuis quelques temps. L’enthousiasme est encore bien là, me voilà rassurée 🙂

PS: et j’attends toujours mon livre de Price Minister dans le cadre des matchs de la RL 😀

Publicités

10 réflexions au sujet de « Des nouvelles »

  1. anne7500

    Oui, il y a de la démotivation dans l’air, je n’y échappe pas. Peut-être est-ce aussi un signe que les choses évoluent, mais dans quel sens ? L’avenir le dira. En tout cas, ton billet plein de fraîcheur fait du bien !

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Tout évolue comme tu l’écris : nous, en tant que personne déjà, ainsi que nos passions. Pour moi, rien n’est éternel, et malheureusement, les blogs font partie de ces choses-là. Après, si à partir du blog, on a pu nouer des liens qui nous permettent de poursuivre l’échange, et qu’on y trouve son compte, il est naturel de se poser la question de la poursuite du blog. Pour le moment, je n’y suis pas, mais il est vrai que je me demande souvent à quoi rime tout ça, et surtout l’inspiration manque parfois pour parler d’une lecture que j’ai pourtant beaucoup aimée (et là, c’est dangereux). Dans ton cas, je trouve sain de faire une pause, d’autant plus que tu publies de façon très régulière. ça te permet de souffler, non? Bises Anne et heureuse de savoir que mon billet « frais » t’a enthousiasmée 🙂

      Répondre
  2. Flo

    Je suis vraiment très contente de lire que le mois de la nouvelle te motive 🙂

    Et je crois que le blog n’est pas tout dans la vie. Tout comme toi, je ne peux pas partager mon goût de la lecture avec mon entourage donc si je veux parler bouquins, je n’ai pas 36 solutions mais le blog n’est qu’un moyen. A partir du moment où l’on noue des liens particuliers avec certaines personnes, on passe plus par le mail que par le blog. Un blog qui tourne au ralenti n’est pas nécessairement synonyme de « coup de mou » : pendant ce temps on peut lire (plus) et en parler autrement sans que cela soit visible car les échanges sont privés.
    Comme tu l’écris très justement au sujet du mail : « Cette relation de proximité intensifie, je trouve, le débat et l’intérêt de l’échange ». Ce sont de vraies discussions que je peux avoir par mail contrairement au blog où les commentaires restent souvent en surface et des « one-shot ». C’était différent « avant » : avec mon premier blog, de vraies discussions se nouaient à partir d’un billet et pas seulement entre moi et mes visiteurs mais entre visiteurs également – c’était vraiment extra. A partir du moment où les choses ne fonctionnent plus ainsi, je vois moins l’intérêt des commentaires (avec certains billets comme celui que j’ai publié pour « expliquer » les modalités du MDLN, c’est différent évidemment. Mon propos est informationnel : il n’y a pas grand-chose à en dire, mais ces billets sont l’exception).
    Je crois qu’il faut surtout savoir pourquoi on blogue (et cela peut changer avec le temps) et, à ce titre, les pauses dont tu parles peuvent en effet être salutaires.

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Perso, une façon de me sentir mieux et d’y voir plus clair : j’élimine, je trie, j’efface. Tout ce qui me paraît « brouillon » me fait fuir, parfois le blog en fait partie! Je te rejoins évidement sur cette relation plus intime qui a lieu par e-mail (ou parfois sur facebook, hum hum!). D’ailleurs, je suis revenue hier sur notre échange très intéressant au sujet de l’œuvre d’Ogawa pour piocher à la bibliothèque de nouveaux titres.
      Ceci dit, l’avantage du blog est de se forcer à trouver les mots justes pour faire passer un sentiment. C’est cet exercice notamment qui m’encourage à poursuivre. Évidemment, c’est tout à fait possible de rédiger dans un carnet très classique, mais la fainéantise prend le pas pour ma part 🙂
      Oh oui, je suis entièrement d’accord sur l’aspect « one shot » du commentaire! J’avoue avoir parfois un manque d’inspiration de ce côté-là aussi. On a envie de réagir, mais comment le dire/l’écrire?

      Bises

      Répondre
  3. sous les galets

    Tu vois, je crois que c’est général finalement, on s’interroge tous sur la vacuité de nos blogs et je crois qu’il faut faire attention effectivement. C’est très joli comment tu as tourné cela 😉
    Bon mois de la nouvelle, c’est un format avec lequel j’ai encore du mal 😉

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Ce qui me réjouit finalement ma chère Galéa, c’est que malgré la baisse de motivation pour les publications, les liens entre les blogueuses restent! Et ça, c’est franchement chouette!!
      Allezzz, même pas une toute petite nouvelle ? 🙂 Grosses bises!

      Répondre
  4. Philisine Cave

    Je crois que se poser trop de questions tue la motivation (cela rime en plus !). S’écouter me paraît le plus sain et surtout vivre en totale liberté. J’ai réduit sérieusement les services de presse (j’ai de la chance, Je me livre reste un blog confidentiel), j’ai envie de reprendre le choix de mes lectures, d’aller à la biblio pour emprunter des livres, d’aller fureter les bonnes idées chez les copains et les copines, de vivre à mon rythme tout simplement. Bisous

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Je te suis dans ce beau programme!! Accepter trop de partenariat, tue à terme le plaisir de bloguer. c’est ma vision de la chose en tout cas. Elle entraîne une pression, des délais, des urgences, des choix pas toujours voulus… Le plaisir avant tout! Bises

      Répondre
  5. Béa Une Comete

    Je serai vraiment très triste si tu arrêtais de bloguer… J’aime ta fraîcheur, ta façon d’écrire, jolie et enjouée … Voilà c’est dit! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s