Fourre-tout #7

large

L’adage « En mai, fais ce qu’il te plait » colle on ne peut mieux au cinquième mois de l’année, qui est aussi l’un de mes préférés : les beaux jours se font plus réguliers (en toute logique), les barbecues se succèdent lors de soirées plus longues, sans oublier les fériés et ponts nous offrant de longs week-ends à buller. Dans mon esprit, c’est aussi le mois de la fête, du début officiel du printemps (parce qu’entre mars et avril, ça ne compte presque pas!), et du muguet.

D’un point de vue littéraire, il m’a permis de renouer avec de gros romans qui m’ont fait voyager, l’un dans une relation d’amour compliquée aux quatre coins de l’Europe, l’autre, dans une maison de vacances du Maine (billet à suivre). Cela n’a évidemment pas eu un effet positif sur ma seule et toute récente pile. Heureusement, il s’agit principalement d’emprunts de la bibliothèque, les achats ayant été très rares ce mois-ci. Je préserve mon compte avant un débarquement en grande pompe avec mes copines Anne et Mina en juin dans deux librairies bruxelloises, dont l’une est spécialisée en littérature québécoise. Autrement dit, ça va faire mal! Depuis, je suis une fourmi. Ceci étant, comme je ne suis absolument pas contradictoire (!!!), les bouquins qui ont fait leur apparition à la maison, couvrant désormais complètement sa table de jeux, sont pour mon fils. Ses lectures sont souvent des mixs entre des emprunts, des retrouvailles de mes jeunes années, des cadeaux, et dernièrement, donc, des nouveautés. Une double fièvre acheteuse prend le pas sur ma raison, les tentations sont trop fortes! On réfléchit ainsi à l’acquisition d’une bibliothèque spécialement dédiée à notre petit lecteur, avant que le salon ne soit totalement envahit!

En mai, j’ai passé une toute bonne soirée en compagnie de Mina, à se moquer (gentiment) des demi-finalistes de l’Eurovision, où j’avais surtout hâte de voir notre compatriote Loïc Nottet. Quel talent ce gamin! Et son « Rythm inside » ne me quitte plus des oreilles. En parlant « musique », on a la confirmation que l’été et les vacances approchent avec des sons entraînants qui, heureusement, nous donnent un sacré coup de pouce le matin pour démarrer la journée. C’est en effet le mois où je ressens le plus la fatigue accumulée durant l’année, et les vacances se font plus que jamais attendre. Encore un peu de patience… Raison pour laquelle les idées de billets prennent place dans mon carnet, dans ma tête, sur des post-its, mais rarement sur le blog :-// Le courage, la motivation, le temps surtout, m’empêchent de poser ces mots que j’aimerais tant partager avec vous. L’envie de continuer est heureusement bien là, et des pauses régulières me permettent de tenir. C’est souvent l’occasion aussi de faire des tris parmi les blogs que je suis, d’en supprimer, d’en ajouter. Un « feedly » avec une liste interminable de blogs me fait surtout reculer. Ce mois-ci, ce sont les portraits de blogueurs qui m’ont donné le plus de plaisir, lus chez Galéa à l’occasion de sa nouvelle rubrique mensuelle, Moka ou encore Jérôme. Partager ses habitudes, son organisation pour le blog ou les lectures, donner envie à d’autres de découvrir ses coups de coeur, revenir sur son parcours finalement de lecteur. Il s’agit, à mes yeux, de l’essence même du blog, et qui, malheureusement se fait de plus en plus rare.

Qui dit fin de l’année scolaire, dit dernières émissions de la saison : « La Grande Librairie », « Livrés à domicile » (mes préférées). Pour cet ultime rendez-vous avant la rentrée, François Busnel nous a concocté quelques références pour la « valise idéale », un chouette concept. Quant à son « pendant belge », Thierry Bellefroid a présenté le roman d’un animateur rtbf présent tant à la télé qu’à la radio, j’ai nommé, Jérôme Colin, pour son premier titre « Eviter les péages ». Une jolie tentation mais dont j’attends encore de lire quelques avis avant de foncer chez le libraire (restriction budgétaire on a dit!).

Un tout bon mois de mai, et encore, j’ai fait l’impasse sur mes coups de coeur cinématographiques (ce sera pour une prochaine fois). Bon courage pour la dernière ligne droite, surtout pour les enseignants, bon mois anglais, et à tous, profitez de ces belles journées que nous réserve juin!

Publicités

12 réflexions au sujet de « Fourre-tout #7 »

  1. anne7500

    Tu sais quoi ? Chez TuliTu, Ariane a mis ensemble le roman de Jérôme Colin et un livre de chroniques d’un taximan du Québec… Et je l’avoue, je n’avais pas l’intention de me précipiter sur le roman parce que Jérôme Colin n’est pas mon animateur préféré mais… Livrés à domicile a fait bouger les lignes. Voilà voilà… il me manquait une motivation supplémentaire pour y aller, hihi !

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      J’ai justement vu maintenant qu’il y avait une présentation de son roman hier soir :-/ Ce titre m’intéresse aussi et Thierry Bellefroid s’est montré convaincant mais j’ai lu aussi que l’écriture n’était pas top. A voir… Mais je suis certaine que je finirai par succomber à Bruxelles ^^ D’ici là, ça me laisse un peu de temps pour terminer toutes mes lectures en cours!

      Répondre
  2. anne7500

    Et à part ça si tu veux une petite motivation pour lire ton roman de Natasha Solomons : j’ai l’intention de lire son premier « Jack Rosenblum rêve en anglais », on se cale une petite LC vers la fin de ce Mois anglais ? Une petite LC Natasha Solomons. Tu me dis « quoi » ? (t’es pas obligée, hein)

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Héhé, tu es une petite maligne parce que j’allais gentiment me défiler pour le Mois anglais, par manque de temps et non d’envie, bien sûr. Mais c’est une proposition très alléchante que je vais étudier :p Je t’envoie un mp sur fb!

      Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Il y a un peu d’ordre à mettre dans mon programme de lecture parce que ma pile grimpe, grimpe, grimpe mais quel bonheur déjà de lire sur la pause de midi, dans un parc, au soleil mmmhhhh…. J’espère que ton mois de juin sera meilleur que celui de mai 😉 Bisous

      Répondre
  3. sous les galets

    Quel beau billet LAeti. Déjà, j’envie votre petite troupe de blogueuses belges, vous avez l’air de faire une sacrée équipe quand même, et imaginer Mina devant l’Eurovision, je trouve ça à la limite du punk.
    Ce que tu dis sur l’essence du blog me touche infiniment (et pas seulement parce que tu me fais un clin d’oeil), je trouve effectivement qu’on gagnerait tous à revenir aux principes de base de la blogo (le nombrilisme et l’échange d’une certaine manière, aussi paradoxal soit-il).
    Moi aussi, juin est le mois où j’arrive au bout du rouleau, épuisée et fatiguée, où c’est quand même dur de tenir le cap…(pardon tu me connais, il fallait bien que je geigne un peu quand même)
    A tout bientôt Laeti, et plein de bises

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Coucou Galéa, je constate que beaucoup de blogueurs se posent en ce moment la question sur la survie des blogs, l’intérêt d’en tenir un et l’avenir qu’ils ont… Clairement, il y a eu une grosse évolution, beaucoup plus de SP, par exemple. Je continue de me demander si cela reste un passe-temps pour certains ou bien si le côté « amateur » commence à disparaître? Vaste débat! C’est pour cela que ta nouvelle rubrique me plait beaucoup, on a la preuve qu’il existe une personne derrière le blog, une personne qui, à la base, est totalement éloignée du monde des livres. Et puis, j’aime beaucoup connaître les petites manies, mais c’est mon côté curieuse 🙂
      Bon courage à toi aussi pour cette fin d’année, bisous!

      Répondre
  4. Mina

    Quel beau billet et que de souvenirs ! Nos soirées devant l’Eurovision auront marqué cette édition, comme cette quatrième place de la Belgique et mes chouchous dans le top 3 (une grande première pour moi). Tu ne m’imaginais donc pas devant l’Eurovision, Galéa ? Tu m’as fait sourire avec ce « à la limite du punk » ^^
    J’ai hâte de te retrouver avec Anne à Bruxelles, même si j’ai été moins raisonnable (j’avais fini mon livre au matin et n’en avais pas de deuxième dans le sac ; un drame…)

    Feras-tu toi aussi un portrait de lecteur ? J’ai beaucoup aimé celui de Moka et pense le reprendre à mon tour. La deuxième interview de Galéa était très sympa aussi, j’en apprécie l’esprit et la franchise. Je crois qu’il a dû y avoir une overdose de tags à un moment (je l’ai en tout cas ressentie comme ça), mais des billets plus personnels finissent par manquer en contrepartie.

    A propos d’Eviter les péages, c’est un coup de cœur de Nath apparemment. Je n’en avais pas du tout entendu parler, et le titre ne m’inspire pas personnellement…

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Tu as réussi à faire tomber les énormes préjugés que j’avais de l’Eurovision (top du ringuard)! Notre petit belge ne donne pas sa part au chien mais nos échanges m’ont permis de passer de chouettes soirées! On est un peu semblables lorsqu’il s’agit de se moquer, non?!
      Pour Bruxelles, je pars sans titre en particulier, et j’aimerais me laisser guider par les conseils de libraire. Tu te doutes, j’ai une impatience toute particulière pour TuliTu!
      J’hésite pour le portrait de lecteur, en effet 🙂

      Bisous

      Répondre
      1. Mina

        Eh bien j’en suis contente ! Sans défendre l’Eurovision coûte que coûte, l’image ringarde ne semble pas juste ; kitsch, oui, mais pas forcément ringard. Après, je regarde aussi pour me moquer et suis contente d’avoir trouvé une partenaire telle que toi, nous étions bien accordées. 😉
        Je me suis décidée pour le portrait de lecteur de mon côté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s