Petite virée bruxelloise

Avant de me retirer sur la pointe des pieds de ces quatre murs que forment mes bulles, j’avais envie de revenir sur cette journée bruxelloise placée bien évidemment sous le signe des livres, mais surtout de l’amitié avec Anne et Mina.

Après un petit repas savouré au milieu des rires, des partages, des confidences, des anecdotes et autres dernières nouvelles, dans un chouette resto-brasserie typique belge tel que je les aime, près de la Gare centrale, il était convenu de visiter deux librairies du coin : TuliTu, la nouvelle librairie québécoise qui a ouvert ses portes en ce début d’année, et Pêle-mêle (seconde main) rebaptisée par nos soins « caverne d’Ali Baba ».

Deux endroits bien différents : la première, très agréable, investie par deux libraires (une bruxelloise et une montréalaise) à l’écoute et de bons conseils, contient autant d’auteurs québécois que belges, français et étrangers. Mon appréciation s’est surtout portée sur la mise en avant de coups de coeur des libraires, ainsi que sur des éditions qu’on ne trouve pas facilement ailleurs (par exemple, la maison belge « Onlit » pour laquelle j’ai succombé ce jour-là).

FullSizeRender(1)

FullSizeRender

FullSizeRender(3)

Butin de TutiTu :

2 romans belges : « Eaux perdues » de Daniel Adam et « A vivre couché » de Pauline Hillier (Onlit éditions)

1 recueil de nouvelles québécois : « La mort de Mignonne et autres histoires » de Marie Hélène Poitras (Tryptique)

La seconde librairie, plus fouillis, valait indéniablement le détour pour dénicher des nouveautés à prix réduits, des poches totalement dérisoires, et même des « soldes » à 1€ le bouquin! Après quelques minutes, une dizaine de livres encombraient déjà mes bras. C’était le moment de faire un choix. Mais ce n’est, j’imagine, que partie remise!

Quelques-uns de ces titres me suivront jusqu’en vacances (je pense au premier roman « Eviter les péages » ou peut-être « La dictature des ronces »).

FullSizeRender(2)

Une journée idéale dans des rues bruxelloises que j’ai réappréciées (je ne suis pas « capitale »), à refaire le monde en toute complicité. Comme un avant-goût de vacances!

Publicités

12 réflexions au sujet de « Petite virée bruxelloise »

  1. flyingelectra

    J’adore Bruxelles et je t’envie ! Découvrir de nouvelles librairies est un plaisir intense chez les amoureux des livres que nous sommes 😉

    Répondre
  2. Mina

    Quel chouette souvenir tu ranimes (et j’ai justement été aujourd’hui à la même brasserie avec une autre amie, avant un petit crochet par Tropismes qui, je dois l’avouer, garde ma préférence entre toutes). Je suis assez curieuse de tes impressions sur Le caillou. Par avance, bonnes vacances !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s