Foire du livre de Bruxelles 2016

Alors, elle dit quoi cette édition 2016 de la Foire du livre?

Pour ma part, c’est toujours impatiente (limite hystérique) que j’attendais cette nouvelle journée (fixée exceptionnellement au dimanche) depuis un bon mois.

Mais avant cela, j’ai d’abord dû me remettre de la tristesse de rater Olivier Adam et Philippe Besson qui venaient tous deux les vendredi et samedi. Ceci étant, les leçons tirées des années précédentes, de courir partout durant des heures et de finir la journée avec l’impression d’avoir manqué plein de choses, m’ont poussée à prévoir un tout petit programme pour cette fois.

Quelques dédicaces notées, très peu de conférences/débats (je n’en verrais aucune, au final) et une liste de stands en tête, à visiter surtout au feeling.

Dès mon arrivée, j’ai eu la chance de « tomber » sur Yasmina Khadra, l’auteur que je ne voulais rater sous aucun prétexte. Il me tardait d’échanger notamment sur son dernier roman que j’ai beaucoup aimé « La dernière nuit du Raïs ». Une personne adorable, très disponible, à l’aise avec ses lecteurs et conscient des débats qu’il suscite avec ses romans, sur lesquels il revient avec ironie. Sur ses conseils, je suis repartie « Les anges meurent de nos blessures » avec et un joli petit mot à l’intérieur…

Les autres rencontres, tout aussi sympathiques : Eva Kavian qui m’a dédicacé son dernier titre « Je n’ai rien vu venir », un cadeau de Mina, et le très chouette Jérôme Colin. De prochaines lectures pour le mois belge qui approche à grands pas.

FullSizeRender

J’ai aussi passé beaucoup de temps dans le fond du bâtiment… là où se cache le stand des éditions québécoises. Après une année 2015 à découvrir cette littérature, j’ai fixé mes achats pour renflouer mon stock déjà liquidé durant ces derniers mois. Résultat…

IMG_1869Visiblement, c’est avec le désormais célèbre Billy Robinson que j’ai « un brin » discuté sur ce stand, sans le reconnaître (Anne m’a rafraîchi la mémoire!). En clair, même si l’édition 2016 de la Foire du livre de Bruxelles n’était pas portée sur le Québec comme l’année passée, c’est ce pays qui a eu raison de mon temps et de mon argent! Je retourne très heureuse avec ce joli butin!

Quoi d’autre durant cette journée? Principalement des balades entre les rayons, et plus de temps passé chez les « petits » éditeurs. Cette fois-ci, j’ai su résister à l’appel des gros stands qui étaient, par ailleurs, bondés de monde, pour profiter pleinement des éditions qu’on trouve moins facilement dans le commerce.

Enfin, une conférence avortée, par manque d’enthousiasme surtout de ma part. Isabelle Monnin était en effet présente aux côtés d’Alex Beaupain pour nous parler de son dernier roman « Les gens dans l’enveloppe ». Ce n’est pas le fait qu’elle était inintéressante, car elle revenait sur le parcours de ce projet, mais ce sont des éléments que j’avais déjà entendus un peu partout. Il n’y avait pas de réelle surprise.

IMG_1864

Au final, ce dimanche bruxellois au milieu des livres a été beaucoup moins fatigant et « course contre la montre » pour moi. J’ai pris le temps pour flâner tranquillement et me laisser porter par les rencontres du hasard.

Et surtout, cette journée, c’est avant tout le plaisir de retrouver mes amies Anne et Mina!

Publicités

9 réflexions au sujet de « Foire du livre de Bruxelles 2016 »

  1. anne7500

    Le Jérôme Colin, je vais essayer de le trouver en bibliothèque. Je suis curieuse de découvrir le nouveau Eva Kavian, si tu le présentes cette année, ça m’intéresse 😉 Quant au Québécois, livres ou libraire, je les connais ou les ai en PAL aussi (euh… non, pas le libraire !!)

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      C’est ça, il faut justement doser entre achats, balades et rencontres. Cette année, je suis ravie d’avoir été à la rencontre des éditions moins connues. Bon prochain salon alors 🙂

      Répondre
  2. Mina

    Ca fait plaisir de lire ton enthousiasme et que cette édition fut à la hauteur de tes attentes depuis un mois. 🙂 Les couvertures de tes achats québécois sont superbes ! J’attendrai moi aussi que tu les présentes, en me laissant peut-être tenter plus tard.

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      En effet, je me doute bien que ces lectures québécoises ne sont pas une priorité pour toi! J’apprécierais de te les faire découvrir en tout cas! Tout à fait à la hauteur, car pas de pression cette année. C’était plus une balade, finalement.

      Répondre
  3. Ping : Fourre-tout #14 | Des bulles d'air…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s