« L’intérêt de l’enfant » de Ian McEwan

Je n’avais pas spécialement prévu de lire ce roman, que j’ai vu par-ci par-là et qui me tentait plutôt bien. Il est venu à moi, en apparaissant sur l’étagère « nouveautés » de la bibliothèque! Et… c’est un coup de cœur!

IMG_1861

Ian McEwan nous plonge dans un monde d’apparence froide et plutôt fait d’hommes, le milieu juridique. Le personnage central, Fiona Maye, est, à l’aube de la soixantaine, magistrate spécialisée dans les affaires familiales. Une vocation pour cette dame qui a consacré sa vie à cette carrière. Elle est aujourd’hui extrêmement respectée et reconnue pour son professionnalisme et pour la qualité de ses décisions, rendues après avoir profondément exploré chaque hypothèse des affaires en cours et faisant valoir, sans exception, le seul intérêt de l’enfant. Il s’agit de mettre en avant des arguments liés à son bien-être actuel, tout en songeant à son avenir.

A côté de ça, il y a malheureusement des dommages collatéraux, au sein de son couple, notamment. Le roman s’ouvre sur des révélations peu supportables, de la part de son mari. Un soir, il explique en effet à sa femme qu’il souhaite s’abandonner dans une liaison avec une tentatrice, pour combler un manque qui s’est renforcé depuis quelques temps. Il lui reproche de ne plus être là, avec lui, et de n’en avoir que pour son travail. A cette époque, Fiona a du rendre des verdicts compliqués, pour des affaires particulièrement médiatisées ou délicates. Des affaires qui l’ont possédée, jour et nuit. Et voilà que le fil très délicat qui la tenait encore à sa vie privée est en train de se casser.

Et ce n’est pas le cas qui se présente à ce moment-là qui changera la donne : un ado de 17 ans, atteint d’une leucémie, doit absolument recevoir une transfusion sanguine. Une pratique rejetée par sa religion qu’est le judaïsme. En extrême urgence, la Lady est face à un nouveau dilemme : sauver la vie de cet enfant, ou bien respecter sa volonté à travers sa croyance? Fidèle à elle-même, Fiona va étudier toutes les hypothèses et les arguments avancés par les différentes parties. Un tête-à-tête avec ce jeune homme lui semble incontournable…

Cette rencontre est le tournant du roman qui va bouleverser chacun de nos personnages. Pour le lecteur, il s’agit d’un moment suspendu, durant lequel il boit chaque parole. Le suspens quant au verdict est là, mais il continuera de poursuivre les protagonistes – et le lecteur – tout le reste de l’histoire.

Ian McEwan nous livre, à mon sens, un texte totalement hypnotisant, avec des moments d’une puissance émotionnelle extrême. Le lecteur découvre des personnages d’une intelligence remarquable, qui retournent le cœur, et se retrouve lui aussi face à ce dilemme implacable. J’ai adoré découvrir par la suite les failles de Fiona Maye, sous une apparence forte et presque insensible. Je ne sais pas si c’est cette affaire, ou la demande de son mari, qui va la faire pivoter à ce point, ces deux événements me semblent indéniablement liés, mais quoi qu’il en soit, elle va se retrouver à un tournant important de sa carrière et de sa vie de femme. Elle trouve par ailleurs refuge dans la musique, omniprésente dans ce roman, qui ajoute à l’élégance déjà très présente du style, une  touche encore plus noble.

Un roman qui m’a bouleversée moi aussi avec des passages lus en déconnexion totale avec la vie réelle. L’auteur a exploité avec brio un cadre qui n’est pas facilement accessible, à priori. Il a réussi à vulgariser un vocabulaire très spécifique pour permettre à ses lecteurs d’entrer sans aucune embûche dans le milieu juridique et d’en comprendre le fonctionnement. Difficile de parler de tout ce qui m’a marquée dans ce roman, j’y ai vraiment été très sensible, comme Mior et Clara. J’en fait une pépite chez Galéa, la première de la saison!

Une rencontre surprise, en plus, qui m’invite bien sûr à lire d’autres titres de cet auteur, mais non sans une certaine attente suite à cette première lecture-coup de coeur. Quel titre me conseilleriez-vous?

Quelques extraits :

« Il allait l’abandonner et son monde continuerait de tourner. » (p.20)

« Elle prenait conscience que la qualité qui le distinguait était son innocence, une innocence pleine de fraîcheur et d’enthousiasme, une franchise enfantine qui devait tenir à l’univers clos de la secte. » (p.122)

« Elle devait garder à l’esprit que le monde n’était jamais identique à la vision angoissée qu’elle en avait. « (p.189)

Ian McEwan, « L’intérêt de l’enfant », Gallimard, 2015, 229 pages

logo-non challenge 2015-2016 - copie

Publicités

29 réflexions au sujet de « « L’intérêt de l’enfant » de Ian McEwan »

    1. Laeti Auteur de l’article

      J’ai cherché ton avis sur Expiation sur ton blog, tu n’as pas de chronique? Je te fais confiance sur ce titre… et je te souhaite une très belle lecture avec ce titre-ci, qui m’a coupé le souffle 🙂

      Répondre
  1. Lili

    Wahou ! Quel coup de coeur ! Je suis très touchée par ton ressenti. J’ai découvert l’auteur tout récemment avec « Sur la plage de Chesil » et « Expiation » m’attend déjà dans ma PAL depuis. Je note évidemment celui-ci grâce à toi !

    Répondre
  2. Flo

    Tout comme Anne, je te recommande Expiation. A une époque, ce fut le coup de cœur de toute la blogo. Par contre, tout ce que j’ai testé d’autre de l’auteur m’est tombé des mains donc j’ai décidé depuis longtemps de m’en tenir là et je ne me penche plus sur ses nouvelles publications.

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      J’avais relevé à une période « L’opération Sweet Tooth ». Expitation sera ma prochaine lecture, vu cette unanimité! Toi qui aime les nouvelles, tu ne les as pas essayées chez lui?

      Répondre
      1. Flo

        Je n’avais pas remarqué qu’il avait écrit des nouvelles mais désormais c’est un peu mort entre lui et moi (trop de déceptions).

  3. kathel2

    Je suis ravie que tu aies eu un coup de cœur… je te conseille, si tu veux continuer avec l’auteur, Expiation, excellent, hors compétition ! Mais Samedi et Sur la plage de Chesil sont très bien aussi.

    Répondre
  4. Sido

    Que j’ai aimé ce roman !!! Je le relirai d’ailleurs probablement. Expiation était très beau aussi, complètement différent. Un film en a d’ailleurs été tiré.

    Répondre
  5. Violette

    j’ai aussi beaucoup aimé, sans en faire un coup de coeur. Je ne peux que te conseiller de lire Sur la plage de Chesil que j’ai adoré puis Opération Sweet Tooth dans un autre genre.

    Répondre
  6. Mior

    …je t’avais lue et n’avais pas commenté car depuis la tablette et/ou à partir de l’agrégateur c’est parfois un peu fastidieux…bref ! contente que mon repérage t’ait emmené vers une lecture appréciée 😉
    Oui, Expiation est un récit virtuose, et MacEwan écrit toujours impeccablement

    Répondre
  7. Mina

    Je viens enfin de lire (ou relire ?) ton billet, le thème ne m’inspirait pas plus que ça a priori, ni nos discussions par mail, mais ton avis plus détaillé ici et ton enthousiasme pourraient faire pencher la balance. J’attendrai peut-être la sortie en poche.

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Tu n’as jamais lu Ian McEwan si je ne me trompe? D’autres titres sont conseillés pour le découvrir, si ça t’intéresse. En tout cas, j’ai été bluffée par celui-ci!

      Répondre
      1. Mina

        Si, si, j’ai lu Sur la plage de Chésil (à côté duquel je suis passée, comme Galéa, pour des raisons similaires) et Psychopolis et autres nouvelles en Folio 2€ (assez spécial, pas forcément représentatif de son œuvre à mon avis). Je crois que c’est l’occasion et une envie du moment qui me le fera relire, il n’est pas dans mes priorités.

  8. krolfranca

    Entièrement d’accord avec cette critique. Ian McEwan est un auteur que j’adore. Chaque roman est différent mais toujours avec la même qualité littéraire. Je viens de lire Solaire qui est un livre vraiment drôle, ce qui est rare chez cet auteur, même s’il y a souvent des points d’humour british.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s