« Hortense » de Jacques Expert

Sophie Delalande a été folle de sa fille dès les premières secondes qu’elle l’a mise au monde. Bien entendu le contexte de cette naissance y est pour beaucoup. Éperdument amoureuse de Sylvain, un type volage, sans attache, très mystérieux et surtout bel homme, Sophie s’est retrouvée seule durant la grossesse et les premières années de sa fille, Hortense. Le papa n’ayant jamais eu l’intention de s’engager, encore moins d’être père.

Les années passent, Sophie et Hortense sont très fusionnelles. Jusqu’au jour où Sylvain refait surface, et demande le droit de voir sa petite fille. Son ex-compagne tient là sa vengeance et refuse catégoriquement le moindre contact avec celui qui les a abandonnées lâchement. Juste avant son troisième anniversaire, Hortense est enlevée par son père, dans l’appartement de sa maman qui a été battue et ligotée.

img_2764

22 ans plus tard, en 2015, Sophie n’a jamais retrouvé la trace ni la moindre information sur l’enlèvement de sa fille. Disparus en pleine nature! Ont-ils changé d’identité, se sont-ils expatriés? Sont-ils morts? Malgré les enquêtes, détective privé, passage à la télévision, sortie médiatique, rien n’a jamais abouti. Sophie est aujourd’hui une pauvre femme, paraissant bien plus âgée, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle a perdu toute envie de vivre depuis cette terrible nuit de 1993. Néanmoins, jamais elle n’a perdu l’espoir de tomber sur une piste, un jour ou l’autre.

Et c’est justement l’un de ces jours ordinaires, où elle se fait bousculer en rue, qu’elle croit reconnaître Hortense, désormais âgée de 22 ans. Sophie en est certaine, elle a bien reconnu sa fille! Elle la suit jusqu’à l’hôtel où elle travaille et y retournera chaque soir. D’abord pour avoir une confirmation, ensuite pour réfléchir à la façon de présenter la chose à sa tendre petite…

Je suis essoufflée. Est-ce de pluie ou de sueur, mon visage ruisselle. Je dois être écarlate, et mes cheveux trempés sont une ruine. Il faut que je reprenne mes esprits et que je me rajuste avant de tenter quoi que ce soit. Je ne peux pas me présenter à elle dans l’état où je suis. Elle me prendrait pour une folle.

Mais je l’ai retrouvée. J’exulte, tout en étant saisie de panique. Il ne faut pas que je la perde. Ce serait trop injuste. (p.59)

Voilà encore un roman Sonatine très prenant et réussi! Je n’avais encore jamais lu Jacques Expert, mais avais entendu beaucoup de bien de ses talents de conteur. Une chose est certaine, il fait preuve avec « Hortense », d’une juste maîtrise du suspens et du dénouement.

« Hortense » est captivant dès le départ! Et pourtant, je n’ai pas du tout développé d’empathie pour cette mère anéantie. Malgré ce terrible chagrin qui la touche, Sophie ne possède pas de capital sympathie ni de sensibilité particulière. J’ai également trouvé le style froid, ce qui a nécessairement mis une distance avec les personnages. Cette jeune fille, prénommée Emmanuelle, que Sophie retrouve en rue est également bien mystérieuse. C’est ce petit jeu de confusion constante que j’ai surtout apprécié dans ce roman. Jamais on n’arrive à se dire s’il s’agit bien d’Hortense. Il y a un toujours un indice qui fait peser notre ressenti d’un côté ou de l’autre de la balance.

Tous les ingrédients sont réunis pour ne pas s’ennuyer une seule seconde avec ce livre entre les mains. Surtout avec un dénouement aussi inattendu que spectaculaire!

J’ai dernière acheté « Deux gouttes d’eau » du même auteur, très réussi également paraît-il!

Jacques Expert, « Hortense », Editions Sonatine, 2016, 319 pages

Publicités

17 réflexions au sujet de « « Hortense » de Jacques Expert »

    1. Laeti Auteur de l’article

      On ne peut pas tout aimé, et heureusement 😀 C’est un genre que j’ai redécouvert en 2016 et qui me permet de me changer les idées! Et puis avec Sonatine, on est rarement déçu!

      Répondre
  1. mespagesversicolores

    Bon comme Moka, je ne suis pas très intéressée par ce genre de roman… 😉

    (et en même temps je suis en train de lire un livre dont le sujet ne m’attirait pas du tout! Et j’ai du mal à le lâcher! Il s’agit de « Station Eleven » qui raconte le périple de personnes qui ont survécu à une épidémie de grippe. Le monde a disparu et les survivants sont rares! )

    Répondre
      1. mespagesversicolores

        Je ne dirais pas que c’est de la science-fiction (il n’y a pas de vaisseau, pas de monde parallèle, pas d’objets venus d’ailleurs). Il y a un fléau qui a décimé presque toute la population et des gens ont survécu et c’est leur histoire. Je n’étais pas chaude chaude pour ce titre et finalement à force de le voir,… on est mouton ou on ne l’est pas, ma petite dame! 😉

      2. Laeti Auteur de l’article

        Haha! ça permet aussi de découvrir des romans sur lesquels on ne se serait jamais retournés 😉

        A quand le polar/thriller psycho?!! 🙂

        Très curieuse de lire ton billet!

  2. Marie-Claude

    J’hésite sur ce coup. Mais Sonatine n’a pas fini de me surprendre… À suivre.
    Pour ce qui est de «Station Eleven» et de ce qu’en dit Fanny… C’est le roman parfait pour sortir de notre zone de confort. Pour s’initier au roman post-apocalyptique, c’est un must. Et en plus, je le trouve très lumineux pour un roman de fin du monde. Les «réticentes» qui ont succombé ont toutes été agréablement surprises.

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Tu apprécies aussi les Sonatine? Quelles ont été tes plus belles lectures? En tout cas, les romans de Jacques Expert sont plutôt appréciés en France!

      Vous m’intriguez toutes avec « Station Eleven » 😀 Et je dois avouer que tu es plutôt convaincante!

      Répondre
      1. Marie-Claude

        Souvent, oui. « 911 » de Shannon Burke est sans doute le roman le plus marquant lu chez Sonatine. J’attends aussi beaucoup du roman de David Joy, « Là où les lumières se perdent ».

      2. Laeti Auteur de l’article

        Je ne connais pas du tout « 911 »! Quant au premier titre de David Joy, je l’ai repéré aussi à sa sortie 😉

        Le premier roman de Céleste Ng est très beau et celui de Wendy Walker aussi!

  3. lucie38

    merci de rappeler à mon bon souvenir qu’il existe les bons livres de Monsieur Expert. Je vais lire celui là dès que possible. J’avais adoré  » ce soir je vais tuer l’assassin de mon fils »http://facetiesdelucie.canalblog.com/archives/2010/05/10/17828389.html

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Je découvrais ses mots avec ce titre mais j’ai pu remarquer qu’il a son petit « fan club »!

      J’ai vu le téléfilm adapté du roman « Ce soir… », pas mal du tout et une belle brochette d’acteurs!

      Très heureuse de te (re)lire par ici en tout cas chère Lucie 🙂

      Répondre
  4. Christelle

    Je l’ai lu et je n’ai pas eu envie de le chroniquer parce qu’il ne m’a pas touchée du tout. Comme toi, pas du tout d’empathie pour la mère, et j’ai trouvé l’écriture assez banale … le pire du tout : je n’ai pas compris la fin ! Le fameux retournement de situation, je ne suis pas sûre d’avoir compris, et ça ça m’éneeeeeerve !

    Répondre
    1. Laeti Auteur de l’article

      Avec « Hortense », je n’ai pas eu d’émotions, mais je l’ai trouvé efficace et maîtrisé! C’est ce que je recherche dans un polar!
      Euh oui, je ne l’ai pas vu venir non plus ce retournement! On en parle sur messenger si tu veux 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s