Archives du mot-clé Loup

« Rose cochon » de Clémence Sabbagh et Françoise Rogier

Avec cet album, j’avais envie de vous présenter le magnifique travail d’illustratrice de Françoise Rogier. Son créneau, c’est le loup. A mes yeux, son loup fait partie de ceux les plus réussis dans la littérature jeunesse. Il est précis, toujours en rouge et noir, il a un petit côté sympa tout en gardant son visage de prédateur. Mais le talent de Françoise Rogier ne se traduit pas uniquement à travers son loup. J’adore tout ce qu’elle fait! Je trouve son style assez épuré, j’aime les couleurs qu’elle choisi. On sent aussi à travers ses titres une vraie passion pour les contes. Bref, je suis fan!

Je vous présente son dernier album sorti aux éditions A pas de loups, maison d’édition belge que j’apprécie beaucoup également. Le texte de ce titre est de Clémence Sabbagh, qui est française.

Pour son anniversaire Héloïse souhaite avoir un animal de compagnie. Très naturellement, son choix se porte pour un cochon! Rien que la déco de sa chambre traduit sa passion pour l’animal rose. Mais au fur et à mesure qu’elle en parle à ses amis, ils la dissuadent d’un tel choix : un cochon, ça grogne, ça sent mauvais, c’est gros… Ses camarades n’ont peut-être pas tort, Héloïse doit donc opter pour un autre animal!

En passant en revue les potentiels animaux de compagnie, on se balade au fil des contes classiques.

Cet album est un coup de cœur et le lit et le relit très régulièrement à la maison. A chaque fois qu’on l’ouvre, je découvre des éléments nouveaux dans les superbes dessins de Françoise Rogier. Je pourrai rester à les contempler pendant un bout de temps. Le scénario est aussi très sympa, il parle aux enfants qui peuvent facilement s’identifier à Héloïse.

J’ai eu le chance de rencontrer Françoise Rogier à la Foire du Livre de Bruxelles en février dernier et elle m’a confié ne pas avoir du tout rencontré Clémence Sabbagh pour cet album. Une symbiose s’est produite assez vite, à travers le mail et cela donne ce très beau résultat. A ce qu’elle m’a confié… une nouvelle collaboration devrait voir le jour!

Clémence Sabbagh (textes) et Françoise Rogier (dessins), « Rose cochon », Éditions A pas de loups, 2017, 40 pages

Une lecture inscrite au rendez-vous jeunesse dans le cadre du mois belge organisé par Anne

 

Publicités

« A pas de loups » de Germano Zullo (texte) et un collectif d’illustrateurs

Alors?

Tout mauvais?

Ou tout gentil?

Je ferais pour ma part

fi des banalités,

car un loup

peut en cacher un autre.

On le connaît prédateur, sauvage, dangereux, prêt à dévorer n’importe quelle proie.

Il nous est souvent présenté aussi en héros, dans bon nombre de contes. Dans ce rôle, il est bien souvent l’ami des enfants (et de leurs parents).

Peut-il également endosser le rôle de doudou? D’animal aux poils soyeux sur lesquels se poser? Bien sûr!

On ne le remarque sans doute que lorsque l’on s’y intéresse de plus près, le loup est omniprésent dans la littérature, qu’elle soit enfantine ou pour adultes. Depuis que je multiple les albums pour mon fils, je me rends compte à quel point le loup y est présent. Et surtout, les si nombreux costumes qu’on peut lui donner.

Quand on me dit « loup », je pense immédiatement au sympathique animal de Mario Ramos, qui a eu l’occasion de le mettre plusieurs fois en scène dans ses très beaux albums pour petits. Ce loup-là, il me fait rire à chaque fois! Irrésistiblement prétentieux et si sûr de lui. « C’est moi le plus fort », « C’est moi le plus beau », nous dit-il! C’est lui mon préféré, en tout cas!

Dans ce splendide ouvrage, Germano Zullo nous questionne à travers un texte poétique sur la représentation que l’on se fait du loup. De jolies phrases égrainées au fil des pages, toujours accompagnées d’une illustration, qui exposent les multiples facettes de ce grand animal mystérieux. Les éditions « A pas de loups » ont choisi de mettre à l’honneur tous ces hommes et toutes ces femmes qui ont donné vie au loup du bout de leurs doigts. Pas de moins de 42 illustrateurs et illustratrices sont mis-es en avant, pas mal de belges mais également du monde entier : Mario Ramos évidement, Emmanuelle Eeckhout, Carole Chaix, Elis Wilk, Audrey Calleja, Albertine…

Quelle diversité dans les illustrations choisies! Tantôt colorées, subtiles, douces, plus graves, ou sombres, elles nous prouvent que l’animal inspire énormément. On se rend vraiment compte à quel point il a été décliné.

Je me suis beaucoup amusée à reconnaître ces loups, parmi les lectures que j’ai effectuées. En général, elles m’ont toutes donné envie de m’attarder sur elles, de les observer, et même, de les garder auprès de moi.

Cet album est un bijou, tant pour le texte que pour le choix judicieux des dessins. Je suis désolée de ne pas avoir cet ouvrage à moi, puisque je l’ai seulement emprunté. C’est le genre d’objet que l’on a envie de parcourir régulièrement. Mais je pense remédier à ce « problème » très rapidement!

A mon sens, l’une des plus belles parutions des éditions « A pas de loups« !

Germano Zullo et un collectif d’illustrateurs, « A pas de loups », Éditions à pas de loups, 2014, 88 pages