Archives du mot-clé Mummy mood

La liste

Te faire mourir de rire
Aspirer tes soupirs
M’enfermer tout le jour
Ecrire des mots d’amour
Boire mon café noir
Me lever en retard

L’envie pressante de réaliser un millier de choses s’empare à nouveau de moi (ça faisait longtemps!). Et comme je ne peux me contenter de vouloir faire une chose à la fois… mon esprit s’embrume déjà!

Quand je dresse de mémoire la liste des choses que je veux faire, je ne peux m’empêcher de chantonner cette jolie chanson de Rose. « Une chose à la fois, une chose à la fois », devrais-je me répéter… Bon, je suis déjà un peu plus présente sur le blog, c’est déjà pas si mal 😉

Surtout que….

Je sais je suis trop naïve
De dresser la liste non exhaustive
De toutes ces choses que je voudrais faire avec toi

Et au final :

Se dire qu’on est heureux
Emmerder les envieux.

Quand chacun (tente de) retrouve(r) sa place

Ça y est, je sors la tête hors de l’eau ! On peut dire que la vitesse de croisière est lancée, avec son lot de quelques imprévus bien entendu. Après une période hors du temps, est venue celle de la déchirante séparation avec le p’tit bout pour la reprise du boulot, et son entrée à la crèche. Des larmes, il y en a eu… Mais finalement, que c’est bon de retrouver le monde extérieur, des conversations d’adultes, une activité professionnelle, un rythme clair, bref, ses petites habitudes d’avant ! Je ne pensais pas écrire ça, à ce moment-là. Tout le monde m’avait dit que tout se passerait bien, mais leurs paroles me passaient au-dessus de la tête. Et finalement, ils avaient raison !

large

Source photo : weheartit

En cette période de fêtes, je peux écrire que je me sens mieux. Sans faire de généralité, l’arrivée de ce bébé est l’événement le plus bouleversant de ma vie. Il m’a complètement changée. Je ne suis plus la même personne, ni même celle que j’étais durant ma grossesse. C’est l’aventure la plus incroyable, encore plus extraordinaire que je ne me l’étais imaginée. Il est ma priorité, son bonheur m’est primordial. Ou plutôt… ma famille est ma seule priorité. Celle que l’on construit chaque jour, qui est encore fragile car on continue chaque jour à établir nos nouveaux repères.

S’oublier en tant que personne, c’est tomber de l’autre côté de la parentalité. Et j’y suis allée… Aujourd’hui, je remonte donc à la surface, tente de me retrouver (qui suis-je ? ma place de femme, mon rôle de maman qui a pris le dessus sur tout), mes envies, les choses qui me font du bien à moi (j’essaie en tout cas !).

Quelques progrès tout récent sont à épingler :

  • Je suis fière d’annoncer que l’on recommence les sorties en amoureux ;
  • Les livres se multipliant sur mes étagères, la lecture se fait pressante. L’envie de déconnecter, de voyager à travers les mots, de changer d’air sans bouger ;
  • La musique est revenue rythmer quelques moments privilégiés et je prends plaisir à réécouter mes artistes préférés ;
  • Ma cuisine veut désespérément  me retrouver, et moi aussi ! Quelques nouveaux bouquins me permettront de me remettre très vite aux fourneaux. Cuisiner pour le plaisir, et non plus par obligation et en urgence me paraît un réel défi… mais tout est possible !

Bon, il reste quand même du chemin pour d’autres choses…

  • Mon nouveau blog est déjà triste de ne plus être alimenté. J’aimerais tellement écrire plus souvent ;
  • La reprise d’un sport ou d’une activité ? Hum, à la Saint-Glinglin…
  • Du shopping pour moi, cela fait bien longtemps aussi. Mais pourquoi tous ces magasins pour enfants sont-ils si attractifs ??!
  • Et le meilleur pour la fin : arrêter d’angoisser et de se mettre une pression inutile sous prétexte que tout doit être parfait. Non, tout n’est pas parfait, ni même les parents, et il faut bien se le répéter car l’appliquer, c’est autre chose…

Ceci étant dit, je redécouvre en ce moment-même les joies des fêtes de fin d’année aujourd’hui que nous sommes trois, une petite famille, ma famille.

Le premier jour du reste de notre vie

IMG_0259

Image tirée du cahier « La grossesse des paresseuses »

Voilà 4 mois que ma vie est en suspens. J’étais dans ma bulle. Jamais je n’aurais cru vivre autant d’émotions. On peut dire que c’était le Grand Huit! Passer du rire aux larmes, de l’écoute à l’impatience, des doutes aux certitudes, de la confiance à la peur. Tout cela, je le dois à mon p’tit bout qui désormais a changé radicalement ma – notre – vie. Et ma personne aussi…

La vie laissée derrière moi il y a 4 mois, j’ai rendez-vous avec elle demain. C’est le moment de sortir de cette bulle, et de revenir à la réalité. Jamais je n’aurais cru vivre un tel déchirement. Mais il faut revenir à la raison, rester dans cette bulle, ce n’est pas tellement vivre. C’est s’enfermer à petit feu.

Alors aujourd’hui, je suis à nouveau divisée par une multitude d’émotions. Malheureuse de ne plus avoir mon petit constamment à mes côtés, mon oxygène, ce petit être avec qui la fusion a été immédiate et exclusive durant tous ces mois. Heureuse de retrouver une partie de mes activités passées, comme l’écriture sur ce blog, la lecture… Les moments avec d’autres personnes que ce petit d’homme, avec qui la conversation est, je l’avoue, limitée. Me retrouver tout simplement.

Voilà à quoi ressemblaient mes dernières lectures...!

Une lecture récente… c’est sérieux ça?!

Une page se tourne, les images défilent dans mon esprit. La magie qui gravite autour de ces semaines se poursuivra bien évidemment.

Une page se tourne, et une nouvelle commence demain. La véritable vie commence demain. Ces derniers mois, c’était une parenthèse heureuse, un bonheur si intense.

Mais ce que nous réservent les prochains mois le sera tout autant.