Archives du mot-clé Pile à lire

Bilan lectures – Février 2018

Un bilan un peu maigre à nouveau pour ce mois de février, mais en parallèle, j’ai bien avancé dans la constitution de mes piles et dans la priorisation de mes futures lectures.

Tour d’horizon…

Les romans

Commencé en janvier, je l’ai enfin terminé en février : « Dans la forêt » de Jean Heagland, un titre qu’on a énormément vu en 2017 sur les blogs. Je l’ai trouvé lent, mais c’est cette même ambiance qui a réussi à me captiver jusqu’au bout. Et puis, c’est aussi une merveilleuse histoire de soeurs.

Il y a aussi eu du belge en février! Le premier roman de Sébastien Ministru « Apprendre à lire« , reçu pour mon anniversaire début du mois, m’a enchantée et beaucoup émue. L’écriture sobre et aux apparences plutôt froides, a été un pur délice. A découvrir absolument!

Les bandes dessinées

La découverte d’une série IN-CON-TOUR-NA-BLE dans le domaine de la BD : celle des Vieux fourneaux.

J’ai rigolé, j’ai passé un bon moment, j’ai eu la pêche, en lisant les 2 premiers tomes. Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore lue, je vous la conseille vraiment. C’est frais et drôle. Ces petits vieux sont très attachants. Au programme en mars  : les tomes 3 et 4.

PAL et projets

Si durant le mois de janvier, ma PAL urgente n’a pas changé d’un iota, il en a été tout autrement en février! Mais j’ai une bonne excuse:  le rendez-vous incontournable de la Foire du Livre de Bruxelles! J’ai fait le plein en littérature québécoise, il y a aussi eu du belge, des prêts de la part de Marie-Claude, des échanges avec Fanny. 3 autres titres ont rejoint mes étagères, en dehors de cet événement : « La tristesse des éléphants« , « Banquises » et « Tijuana Straits« .

Que du bon!!!

Quant aux projets à venir, ils sont nombreux et plutôt de bonne augure : épinglons d’emblée la 5ème édition du Mois Belge, organisé par ma compatriote Anne. Je dédierai un article spécifique à ce sujet, avec présentation de ma PAL belge. Il n’y aura que des titres issus de ma bibliothèque, ce qui me remplit de fierté 🙂

Au mois de mai, Marie-Claude et Electra se lancent dans l’organisation de leur premier mois thématique. C’est la nouvelle qui sera mise à l’honneur! Un format que j’apprécie particulièrement, et ce ne sont pas les titres qui manquent chez moi. Hop, une petite liste déjà effectuée. Objectif à nouveau : faire sortir des livres de ma PAL!

Du coup, l’un dans l’autre, beaucoup de nouveaux livres sont arrivés chez moi, mais beaucoup vont sortir aussi!

Merci pour vos commentaires laissés sur mon premier billet-bilan. Même si je n’ai pour le moment pas énormément de titres à présenter, cet exercice de faire le point autant sur sa PAL et que sur ses lectures et projets, me plaît beaucoup.

Publicités

Foire du Livre de Bruxelles 2018

Me voici avec les photos de la journée de samedi que j’ai donc passée à Tour & Taxis à Bruxelles aux côtés de mon amoureux, vachement sceptique sur ce qui l’attendait (je vous passe les grnon – gnnn – pfiouu – rhooo).

Cette année, et je ne sais pour quelle raison en particulier, j’ai trouvé que le temps a filé à une allure incontrôlable. Je n’ai pas eu le temps de flâner de stand en stand, comme les précédentes éditions. Malgré cela, je suis passée en tout premier sur le stand des  éditions jeunesse et belges A pas de loups que j’apprécie énormément. L’occasion de rencontre Françoise Rogier, et de faire dédicacer son dernier album « Rose cochon« . J’ai eu affaire à une dame souriante, aimable, qui prend le temps de parler de ses loups et ses cochons, qui sont toujours au centre de ses productions. Un joli dessin et un petit mot sympa qui ont ravi mon fiston, lui qui adore les titres de cette artiste belge.

A 14h précises, j’attendais fébrilement mon chouchou, mon adoré, Philippe Besson pour faire dédicacer le merveilleux « Arrête avec tes mensonges ». C’est là que m’a rejoint mon amie et comparse Fanny des Pages versicolores, elle aussi très fan de l’auteur. Elle avait un petit présent sous le bras pour moi : le dernier roman d’Annelise Heurtier, dédicacé jeudi ❤ Ce moment a été un véritable enchantement. J’ai découvert un homme accessible, sympa, qui aime discuter avec ses fans, qui prend le temps avec chacun d’eux.. au final, qui prend beaucoup de plaisir à les rencontrer. J’ai eu droit à ma photo pour immortaliser ce doux et beau moment qui faisait déjà la grande réussite de ma journée.

Petit détour par la table de grandes dames de la jeunesse pour un joli cadeau : Jeanne Ashbé et Kitty Crowther.

Un autre rendez-vous m’attendait peu de temps après, c’était une conférence sur le Prix Fintro, qui récompense un premier roman polar et belge. Les lauréats de la première édition, et Michel Dufranne, chroniqueur littéraire, ont surtout parlé des différentes étapes pour présenter son premier roman.

Après cette « pause », on s’est rendu avec Fanny et toujours l’amoureux (qui finalement, prenais un peu plus son pied!) sur le stand de Québec édition où nous attendait la grande et charmante Maud, la libraire de Marie-claude (Hop sous la couette). Après avoir échangé paquet et petits cadeaux pour notre amie, nous avons parlé littérature, romans québécois, de Marie-Claude (oui oui 🙂 ). Maud est une passionnée, une fille qu’on a écouterait pendant des heures tellement elle connaît son job et aime partager sa passion. Sous le bras, je suis sortie de là avec 3 romans québécois, des petites perles conseillées par notre hôte montréalaise. J’ai également papoté avec Billy Robinson, avec qui j’avais déjà eu des échanges sur Instagram. Ce sont des personnes chaleureuses, passionnées, qui aiment parlent de leur pays (euh, province?!). Je suis ravie d’apprendre que certaines éditions québécoises, entre autre La Peuplade, seront diffusées en Europe!

Fanny était déjà sur le départ – mais enfin, c’est quoi cette journée que je ne vois pas passer!?! – on ralentit un peu la cadence avec mon homme, et on se dirige vers le dernier rendez-vous de la journée. C’est Jérôme Colin, homme de radio et écrivain belge, qui sort son deuxième roman « Le champ de bataille« , qui clôture cette après-midi de folie.

Ce que je retiens de cette journée : trop trop de monde – un aller-retour express à Québéc qui va se poursuivre en lectures dans les mois à venir – un beau et doux moment avec Philippe Besson – des retrouvailles avec Fanny, Amandine, Anne – un joli cadeau pour mon petit loulou avec une chouette dédicace – un carte bancaire qui a (un peu) brûlé – une pile qui rejoint une grande pile à la maison.

Les achats du jour

Les prêts/cadeaux/échanges

Le mot de la fin, je le dois à mon homme qui a tellement apprécié les rencontres avec les auteurs et nos amis québécois, compte se mettre à la lecture dès le lendemain! Oui, le même qui était si sceptique le samedi matin! C’est ça la magie des livres 🙂

Rendez-vous l’année prochaine pour fêter les 50 ans de la Foire du Livre de Bruxelles!