Archives du mot-clé Quelques notes

Tout petit bilan 2016 et projets

Je reviens enfin après quelques semaines de congés qui m’ont permis de recharger les batteries et de prendre du recul par rapport à plusieurs choses.

fullsizerender1

C’était bien évidement l’occasion de repenser à ces jolies lectures qui ont rythmé mon année, aux belles découvertes insoupçonnées, aux confirmations et aux surprises.

Valentine Goby et Delphine de Vigan au niveau des nouveaux auteurs lus ; Delphine Bertholon, Philippe Besson, Olivier Adam, David Foenkinos, Joyce Maynard pour les confirmations et désormais chouchous; enfin les surprises, sans aucun doute, parmi la jeunesse, que ce soit les romans ou les albums que je découvre beaucoup avec mon fils dont la curiosité ne cesse d’évoluer.

J’ai également été plus attirée par la littérature américaine, moi qui ne lisais presque exclusivement français et belge.

Enfin, les thrillers (psychologiques surtout) et les polars ont refait surface chez moi. Une drogue qui m’avait atteinte dans mes jeunes années et qui est revenue avec la maison d’édition Sonatine.

Dans les grandes lignes, j’ai finalement rendu hommage à mon « programme » imaginé début de l’année. A travers celui-ci, mes principaux objectifs étaient de varier mes lectures au niveau des genres principalement. Mais très contradictoirement, je souhaitais approfondir dans les champs que j’apprécie et avec les plumes qui m’avaient déjà séduite auparavant.

Ceci étant, un constat est inévitable : mon rythme a clairement été en dent de scie en 2016. La vie est ainsi faite! J’en retire cependant un grand point positif : cela m’a forcée à sélectionner plus minutieusement encore mes envies. Aussi, en 2016, j’ai arrêté de perdre mon temps avec les lectures qui n’arrivaient pas à me captiver. Quand je sentais assez vite qu’un livre n’était pas pour moi, je passais mon chemin. Le temps est si cher! Et puis, très naturellement, une sélection de ce que j’avais réellement envie de lire pour moi, et non pas parce que c’est le roman dont tout le monde parle. Si j’aimais un auteur, je me lançais dans plusieurs titres. Pareil pour le genre, je l’ai encore observé en fin d’année où je n’avais d’yeux que pour la jeunesse. Avoir moins de temps, ou moins de force, ça a du bon finalement!

Je réécris aussi avec la ferme volonté de poursuivre ce blog, qui n’est pas très dynamique, je l’avoue, mais qui vit finalement en même temps que moi. Cette année, toutefois, j’espère être plus proactive et d’écrire mon ressenti d’une lecture juste après l’avoir terminée. Malheureusement, plusieurs titres agréables et dont j’aurais aimé parler avec vous, sont passés à la trappe.

Voici donc ceux qui m’ont sensiblement marquée en 2016, et pour un bon moment d’ailleurs.

Les deux gros coups de coeur :

livre_galerie_311img_2603

Première fois que je lisais les mots si justes de Valentine Goby, dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire organisés par Price Minister. Un coup de poing tant au niveau de l’histoire que du style!

Quant à Joyce Maynard, elle m’a séduite en 2015 et m’a retournée avec ce titre, différent, sur la reconstruction d’une jeune fille dont la maman a disparu lors des attentats du 11 septembre 2001.

En jeunesse :

img_2640 518ocpb18ml-_sx349_bo1204203200_sobibor-jean-molla

En 2016, j’ai été happée par l’univers de la littérature jeunesse! Moi qui avais justement pas mal de réserves, avec la peur de tomber sur des textes trop légers, sans doute, je ne peux aujourd’hui plus m’en passer! « Refuges » était déjà passé entre mes mains, mais c’est avec son dernier titre que Annelise Heurtier m’a secouée. Un véritable bijou de justesse.

Moka m’a invitée dans l’univers de Guillaume Guéraud et juste… waw! J’en suis actuellement à mon troisième titre lu et… comment dire… je suis accro! C’est gore, c’est sans limites, ça dérange, un style qui cogne, des personnages ébranlés qui nous poursuivent. « Je mourrai pas gibier » est incontournable!

Enfin, « Sobibor » de Jean Molla (pas encore chroniqué)… Que dire? C’est l’une des plus belles lectures que j’ai eu l’occasion de parcourir de toute ma vie. Celle d’une fille en grande détresse qui ne trouve pas d’autres moyens d’encaisser un très lourd secret de famille qu’en se faisant vomir. Un secret terrifiant qui prend naissance en 40 dans le camp d’extermination de Sobibor en Pologne. Un livre que je vais lire, relire, partager, prêter… et conseillé par Fanny.

Les projets

Rien de bien palpitant car je suis finalement assez satisfaite de mon année 2016. Mes choix continueront à s’orienter vers :

  • la jeunesse, où je vais tâtonner d’autres auteurs.
  • les thrillers, avec Sonatine, et Gallmeister également.
  • les plumes que j’affectionne particulièrement dans la littérature étrangère et francophone. Poursuivre dans leur œuvre et lire leurs dernières publications.
  • me familiariser davantage avec les bandes dessinées. Lors de périodes creuses ou fatigantes, elles me permettent de me vider la tête.
  • sortir des sentiers battus et sélectionner encore et toujours pour dénicher les plus belles pépites!

Merci à vous de me rester fidèle!

Ça me touche beaucoup et me motive extrêmement! Nos coups de coeur, nos déceptions, nos grandes surprises, et tout simplement nos sautes d’humeur, restent encore et toujours mes plus belles « Bulles d’air »!

Une belle année à vous!

Publicités

Trêve estivale

Je suis d’accord, peu de différence entre le dynamisme habituel de ce blog, et la pause, mais là au moins, j’ai une bonne excuse! Deuxième remarque : pourquoi maintenir le blog avec un tel rythme de publication? Parce que j’y tiens, tout simplement. Et même si ces derniers mois ont été franchement silencieux, dû à la fatigue, à la course au temps, au stress du quotidien, et à d’autres petits soucis, pour le moment, il n’est pas question de fermer « Mes bulles d’air ». Je tiens par là, à remercier du fond  du cœur toutes les personnes qui passent par ici aux moindres billets et y laissent un petit mot. Il ne s’agit pas de courir après les commentaires, mais c’est ce lien que je désire garder. Maintenir cette relation amicale virtuelle, qui me donne le sourire ou me rassure par moments plus compliqués. Et puis le plus important, après tout, c’est que la passion de la lecture et du partage soient toujours là. Sinon, effectivement, le blog n’a plus lieu d’être! Par ailleurs, je suis beaucoup plus active sur Instagram (lien dans la colonne de droite), donc n’hésitez pas à me faire un coucou si vous souhaitez suivre mes petites aventures.

Je disais donc que cette pause pour cause de vacances est à chaque fois un chouette prétexte pour relancer la « machine » dès la rentrée. Quelques billets sont préparés. Il y aura sans doute du changement au niveau des sujets, peut-être de nouvelles rubriques. Entre-autres, je partagerai beaucoup plus les albums jeunesse de mon petit lecteur, un univers qui me passionne de plus en plus.

IMG_2280

Pour partir, j’ai réussi à faire mon choix sur 4 titres (c’est raisonnable, hein!). Dernièrement, j’ai accroché à 100% aux éditions Sonatine, et retrouvé le bonheur de se plonger dans les thrillers. Pour celles qui me connaissent, elle savent que c’est le tout premier genre que j’affectionnais étant plus jeune. En avant-première, le prochain roman de Joyce Maynard (bonheur décuplé), Acquanera dans lequel je suis actuellement plongée et que j’aime beaucoup, et enfin le récit de Marc Lavoine, qui sera d’abord lu par l’Homme (qui ne lit qu’en vacances!). Point de romans légers dans la valise, mais cette sélection donne une idée de l’évolution récente de mes lectures et de mes envies du moment.

IMG_2277

Je vous souhaite de belles vacances, d’excellentes lectures, un bel été et on se retrouve plus tard!

A bientôt!

Mes envies pour 2016

Si ce billet arrive un peu tard par rapport à tout ceux qui ont été publiés à ce sujet en ce début d’année, il a eu le temps de mûrir dans ma tête depuis tout ce temps. J’ai pu ainsi identifier mes véritables envies littéraires et mes défis personnels que j’ai voulu volontairement peu ambitieux. A force de lire, on arrive de mieux en mieux à cerner ses préférences.

FullSizeRender

Cette petite liste, je la garde déjà dans un carnet qui ne me quitte jamais. Pour que, parmi les nombreuses tentations auxquelles je suis quotidiennement confrontée, je garde en tête ces envies profondes.

  • Quelques auteurs à côté desquels je ne veux plus passer, certains avec déjà un ou des titres en vue :
    • Sorj Chalandon avec « Le quatrième mur », à priori
    • Erri de Luca
    • Jeanne Benameur, je possède « Otages intimes »
    • Delphine de Vigan. Dans ma PAL : « Rien ne s’oppose à la nuit » et « Les heures souterraines »
    • Jean-Philippe Blondel avec « Un hiver à Paris »
    • Ian Mc Ewan
  • Ensuite, il y a ceux avec lesquels je voudrais poursuivre l’aventure :
    • Delphine Bertholon
    • Olivier Adam
    • Yasmina Khadra
    • Philippe Besson
    • entre autres…
  • Des maisons d’édition avec un catalogue à explorer :
    • Gallmeister (facile, avec le challenge qui est né sur la blogo!)
    • Alma
    • Zulma
  • Reprendre les BD mais aussi les albums jeunesse (voire, pour enfants). Je me suis replongée avec grand plaisir dans les bulles grâce à la série « Paul » de Michel Rabagliati. En cas de « mou », j’ai remarqué que les albums et BD ont un pouvoir magique! Pour les inspirations, plusieurs blogs me mettent sur de bonnes voies… Suivez mon regard!
  • Un projet qui me tient à coeur depuis 1 an est la lecture de « L’étranger » d’Albert Camus, pour poursuivre avec le roman plus récent de Kamel Daoud « Meursault contre-enquête ».
  • Les challenges ne sont pas faits pour moi, mais j’apprécie fortement les mois thématiques. Ainsi, vous aurez remarqué que le mois belge est de loin un incontournable, mais également le mois québécois et le mois américain que j’ai eu plaisir à découvrir en 2015. Approfondir dans la littérature américaine se profile ainsi comme un objectif secondaire mais non sans intérêt.
  • Que dire des classiques?! Le grand objectif de tous lecteurs! Vais-je une nouvelle fois l’inscrire dans ma liste d’envies comme c’est le cas chaque année? Telle était la question! Comme c’est un projet qui me tient malgré tout à coeur, je serais très heureuse d’en lire 2 ou 3 sur l’année. Si c’est plus, je serais aux anges, mais ce chiffre qui peut paraître bien dérisoire pou certains me paraît tout à fait faisable.
  • Enfin, j’ai laissé tomber, à mon plus grand regret, le carnet dans lequel je notais mes impressions de lectures. Pour garder malgré tout une trace des livres qui me sont passés entre les mains, j’ai inauguré dès janvier un autre carnet où je compile les titres lus, mais aussi les films que je vois tous les mois (ciné, télé ou Blu-Ray), et les albums musicaux appréciés. C’est devenu un « carnet à souvenirs » finalement! C’est beaucoup moins long à tenir, et je garde le principal!

Tout ceci me semble assez réalisable, et me permet d’alterner entre les lectures récentes et plus anciennes, entre l’image et le texte, entre le francophone et l’étranger. J’explorerais également plusieurs univers qui attisent ma curiosité depuis longtemps, sans que je ne la ressente comme une pression. Comme on dit maintenant, « Il n’y a plus qu’à »!

Ce que j’ai aimé en 2014

Ce 5 janvier 2015, tout est reparti! On laisse derrière nous les lumières, les parfums, les images, les saveurs, les rires et les échanges qui ont fait notre quotidien ces deux dernières semaines. La routine reprend place. Je vous souhaite d’ailleurs une heureuse année où vous accomplirez ce qui vous semble impossible, où vous multiplierez les moments de bonheur en famille et entre amis, où la santé sera évidement au rendez-vous pour tout le monde et où vous rencontrerez des livres étourdissants et éternels.

Durant ces vacances, j’en ai profité pour faire une pause, de prendre du recul pour me reposer et me recentrer sur l’essentiel (que du bonheur!). Me voilà reboostée! Ce n’est pas pour autant que j’ai complètement oublié le blog. Quelques idées ont eu le temps de fleurir dans mon esprit, comme cet article. Les bilans se font avant le nouvel an, mais je tenais à publier le mien. Surtout de prendre le temps de noter ce qui m’a marquée en 2014, les livres forts qui m’ont secouée, ceux que j’ai préférés. Et aussi, de réfléchir à mes habitudes de lecture. Car si tenir un blog possède de nombreux aspects positifs à mes yeux, le plus intéressant selon moi est qu’il me permet de faire régulièrement le point sur la façon dont je choisis mes lectures, sur ce que j’attends, ce que je cherche, ce que j’évite aussi. Et depuis que je tiens ce blog, j’ai le sentiment de m’orienter de mieux en mieux parmi tous ces livres qui donnent, à priori, envie.

photoDébut 2014, j’ai d’ailleurs commencé un carnet de lecture qui renferme un souvenir des écrits qui passent entre mes mains. J’y indique notamment le lieu de provenance (bibliothèque, prêt, achat perso), les grandes lignes de l’histoire. Mais ce sont principalement mes impressions que j’y recense. C’est ce qui fait d’ailleurs le grand intérêt de ce « travail » à mes yeux. Je ne vais pas dire que je m’y suis tenue toute l’année (aïe, aïe, aïe), c’est pourquoi je compte bien reprendre ce travail de note plus rigoureusement en 2015.

En 2014, je n’ai pas eu énormément de coups de cœur. J’ai connu plus de moments distrayants, sympathiques et agréables. Ceci étant, certains livres m’ont réveillée, secouée. Le magnifique roman « Le vase où meurt cette verveine » de Frédérique Martin reste l’un de mes plus beaux souvenirs. De même que le sensible « Pietra Viva » de Léonor de Récondo. Comme j’ai eu tendance à fuir les nouveautés, j’ai eu l’occasion de découvrir des perles plus anciennes, à côté desquelles j’ai été heureuse de ne pas passer à côté et qui valent le détour à coup sûr. Mais comme il y a des exceptions, il y a un premier roman tout juste sorti en début d’année, que j’ai pris en vol. C’est « Buvard » de Julia Kerninon, un coup de poing (positif, évidement!).

Les challenges ont été peu nombreux dans mon année 2014. Je me suis plutôt laissée tenter par des mois thématiques, organisés par des blogueuses avec lesquelles j’ai le plus d’affinité. Le mois belge d’Anne et Mina a été une sorte de révélation, une période qui m’a ouvert les yeux et qui a été en partie le déclencheur d’une volonté de repréciser mes choix. Lire les mots d’auteurs belges a eu une saveur particulière. Ce sont des histoires dont on ne parle pas forcément à chaque coin de blogs, ce sont des noms peu connus et pourtant qui méritent vraiment qu’on s’y attarde et qu’on en parle. J’ai découvert des maisons d’édition de chez nous également, comme Luce Wilquin, dont j’ai appris à connaître le catalogue et à trouver mon bonheur dans plusieurs titres, ou encore, Quadrature, pour ce qui est des nouvelles (exploration approfondie avec le challenge « A la découverte de Quadrature » de Mina). Un classique restera en moi pendant longtemps, « La petite dame en son jardin de Bruges » de Charles Bertin. « Une journée avec Monsieur Jules » de Diane Broeckhoven m’a beaucoup émue également.

S’il y a un genre que j’ai pris le temps de lire en 2014, c’est la nouvelle. Jamais je n’aurais pensé qu’un format aussi court puisse avoir une telle portée, une telle puissance. J’en ai lu pas mal de Quadrature, et mon titre préféré a été « Le manège des amertumes » d’Isabelle Baldacchino. Les mots d’Agnès Desarthe m’ont à nouveau emmenée très loin, dans un univers qui lui est propre, ne respectant aucune convention. Ce voyage m’a été rendu possible grâce à son premier recueil de nouvelles « Ce qui est arrivé aux Kempinski« . Grâce au mois de la nouvelle organisé par Flo, ce genre a fait largement partie de mon quotidien en 2014.

Enfin, si je suis naturellement attirée par la littérature de langue française, j’ai croisé le chemin de quelques auteurs étrangers, dont Yoko Ogawa. S’intéresser aux blogs littéraires permet de se retourner sur des livres qui ne nous auraient franchement pas frappés dans un autre cadre. Et bien la surprise a été à la hauteur car « L’annulaire » et plus encore le recueil de nouvelles « La mer » m’ont offert un voyage inattendu et délicieux. Je renouerai d’office avec cette auteure en 2015.

Il y a eu de la diversité cette année, des surprises, des livres aimés, d’autres adorés. Des préférences de lecture se détachent de tout cela, qui ne manqueront pas de s’affiner en 2015.

Un prochain billet sera consacré à mes habitudes en termes de choix de lecture, les évolutions qu’ils ont subi en 2014 et à mes perspectives pour 2015.

Fourre-tout de la rentrée

La rentrée a toujours au une saveur particulière à mes yeux. Comme le 1er janvier, l’heure de la mise au point, des projets et nouvelles décisions. Ces petits changements qui vous poussent à aller un peu plus loin vers vos rêves, à entrer un peu plus dans vos passions, à profiter encore et toujours de façon plus exaltante.

Ce jour du 1er septembre, c’est l’enthousiasme qui s’empare de moi, un sourire se dessine et c’est la bonne humeur assurée toute la journée. Comme pour toute nouvelle chose qui débute, une nouvelle année, on a le sentiment de la démarrer du bon pied. D’être sur les bons rails. On troque ses anciens bics et carnets remplis, pour des pages blanches et des couleurs éclatantes. Hop, on glisse les mots d’une nouvelle ère. Fraîche et disposée.

Fotor090116065

Les très belles lectures qui m’ont accompagnée cet été me laissent aux portes d’un automne qui s’annonce tout aussi réjouissant. Et c’est vrai que les dernières pages lues ont été aussi poignantes que touchantes. De vrais beaux romans. A la suite de ceux-ci m’attendent des nouvelles comme je les aime, pour un mois de novembre très attendu. Mais aussi un challenge « A la découverte des éditions Quadrature » qui se poursuit pour notre plus grand plaisir. Des matchs qui se profilent.

Ma contribution aux différents succès de la rentrée littéraire s’arrêtera là pour le moment. D’autres probables pépites m’attendent, plus anciennes peut-être, mais à grande valeur assurément. Qu’importe la date de parution, et ceci est un clin d’œil aux mots de mon amie Mina, dans son billet qui nous éclaire sur une réalité grandissante. Ceci étant, je vous rassure que je serai bel et bien présente ce jeudi devant mon écran, lors de la reprise de La Grande Librairie!

Outre les livres, il s’agit aussi, dans une moindre mesure, d’une rentrée musicale (bien que les sorties cd trouvent davantage leur compte en période de Noël, à chacun son moment!). Lana Del Rey, Angus & Julia Stone, les Fréro Delavega, continuent à me secouer, me relaxer, m’émerveiller. Quelques films également me donnent très envie de refouler le sol du cinéma : Les Combattants, Party girl, Boyhood. Et des séries! Mon Dieu les séries!

Toutes des idées de sorties, d’écoutes, trouvées sur vos blogs! Eh oui, incroyable! On parle d’autres sujets que la rentrée littéraire! Si, si, il faut bien chercher, mais ils y sont!

Ajoutez à cela des rendez-vous littéraires, des rencontres entres blogueuses, des échanges, des prêts, des nouveautés, des anciennetés, … mmmhhh, tout un programme!

Bonne rentrée à toutes et tous!

Je reviens…

 

  • Revigorée et heureuse (et même un peu bronzée!).
  • A la suite d’une petite « désintoxication web » (2 semaines sans connexion, c’est fou ce que ça… ne me manque pas!).
  • Récupérer néanmoins mon retard dans la lecture de vos articles.
  • Avec des achats (1 recueil de nouvelles, 1 roman grand format, 1 roman poche, 1 essai poche, et 1 autre grand format).
  • Des nouvelles fascinantes, pour accompagner un roman. Et qui me permettront d’anticiper un probable nouveau Mois de la nouvelle (chez Flo).
  • D’une rencontre toujours aussi passionnante avec mon amie Mina.
  • Avec un gros coup de cœur qui a illuminé mes vacances au soleil (je vous en reparle très vite).
  • En ayant la ferme intention de bouder, ne pas me laisser emportée par le tourbillon qu’est la rentrée littéraire, sous prétexte que c’est LA rentrée littéraire. J’ai déjà fait quelques repérages (le nouveau Foenkinos notamment), mais j’attendrai les premières critiques.
  • Plus motivée que jamais de poursuivre cet espace et de l’alimenter aussi régulièrement que possible.
  • Mais toujours au rythme de l’été !
Vence - Côte d'Azur

Vence – Côte d’Azur