Archives du mot-clé Bilan

Bilan 2017 : coups de cœur et programme 2018

Je me répète chaque année, mais ce que j’aime vraiment en cette période, c’est faire le bilan. Le bilan en général sur ce que j’ai traversé durant un an. J’aime prendre du recul face à certaines situations, qu’elles aient été positives ou négatives Et tenter de prendre de bonnes résolutions, en fonction de ça. Évidement, en décembre cela semble inimaginable de passer à côté d’un bilan lecture, surtout depuis que je tiens ce blog!

Le gros constat que je tire de 2017 est que je n’ai malheureusement pas connu de gros gros coups de coeur, au point de me donner encore maintenant des palpitations (sauf un… réponse en fin de billet!). J’ai eu de très belles lectures, des coups de cœur évidement, mais pas de grandes révélations. Est-ce une tendance générale? A vous de me le dire 😉

Par rapport aux défis que je me lançais en janvier, j’en ai rencontré pas mal : j’ai lu beaucoup de romans jeunesse cette année, et c’est un univers qui m’est aujourd’hui incontournable. Je ne peux plus passer un mois sans avoir un roman jeunesse entre les mains. C’est à chaque fois une rencontre plus légère (mais pas toujours), particulièrement émouvante, qui me touche à chaque fois beaucoup. En 2017, Marie-Claude m’a notamment permis de découvrir Susin Nielsen : un coup de foudre! Aaaah et il y a eu aussi la la trilogie de Sauveur & Fils de Marie-Aude Murail ❤ Le 4ème tome qu’elle publie début 2018 sera LE rendez-vous à ne pas manquer!

Et puis, il y a eu pas mal de bandes dessinées/romans graphiques. Grâce au rendez-vous hebdomadaire organisé par Moka, Noukette, Mo’ et Stéphie, j’ai eu l’occasion de tomber sur de véritables pépites. Quand j’ai un coup de mou, une BD me permettra toujours de sortir de cette impasse désagréable. J’ai découvert l’univers féministe, un peu fou et très instructif de Pénélope Bagieu.

Enfin en 2017, j’ai lu beaucoup plus américain que d’habitude! C’est une littérature que j’ai toujours très peu explorée, et depuis que je suis tombée dedans, je ne peux plus en sortir. Un super club a vu le jour sur facebook, et grâce aux échanges si riches qui s’y passent, ma liste ne cesse d’augmenter… une catastrophe. Je suis davantage portée pour le noir, parfois même très noir, les thrillers, le nature writing, mais j’ai découvert des auteurs comme Ken Haruf ou Willy Vlautin, qui m’ont beaucoup séduite.

Je vous laisse donc avec les titres qui ont marqué mon année 2017 :

Romans contemporains

« Le Garçon » de Marcus Malte

« Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson

« Coeur-naufrage » de Delphine Bertholon

« Plein Nord » de Willy Vlautin

« Le Jour d’avant » de Sorj Chalandon

Bandes dessinées et romans graphiques

« California Dreamin » de Pénélope Bagieu

« Le bleu est une couleur chaude » de Julie Maroh

« Juliette : les fantômes reviennent au printemps » de Camille Jourdy

Romans jeunesse

« Un jour il m’arrivera un truc extraordinaire » de Gilles Abier

« Sauveur & Fils » saison 1, saison 2 et saison 3 de Marie-Aude Murail

« Le journal malgré lui de Henry K. Larsen » de Susin Nielsen

Et voici mon grand coup coeur 2017, celui qui me procure encore des frissons rien qu’à le mentionner, c’est…

« Là où les lumières se perdent » de David Joy

Je conclus ce long billet avec quelques « lignes de conduite » qui me permettront de me sentir peut-être moins « brouillon » par moment :

  • Sélectionner mes lectures, comme j’ai pris l’habitude de faire depuis 1 an ou 2 ;
  • Ne pas perdre de temps avec les lectures qui ne prennent pas ; les reprendre plus tard ou jamais ;
  • Continuer à faire un tri régulier dans ma bibliothèque, arrêter d’acheter inutilement (oui c’est possible même avec des bouquins!), privilégier le seconde main ;
  • Me concentrer davantage sur ma PAL (j’entends par PAL, mes achats persos), en sachant que j’emprunte énormément à la bibliothèque…
  • Reprendre une liste, un carnet, avec toutes mes envies de lectures pour éviter de me disperser.
  • Noter les passages qui m’ont touchée, garder une trace papier de mes lectures. J’entame chaque année la démarche et laisse tomber au bout de quelques mois.
  • Faire un bilan mensuel sur papier et sur le blog, de mes lectures. Cela me permettra d’y voir plus clair sur l’évolution de mes lectures et mes préférences.
  • Continuer le blog par plaisir, sans aucune pression. Pas de billet durant plusieurs semaines? Tant pis!

J’arrête de papoter! A votre tour! Quelles ont été vos lectures marquantes pour cette année? Avez-vous appris des choses sur vos habitudes de lecteurs.trices? Des envies particulières pour 2018? D’autres univers à explorer?

Je vous souhaite de passer d’excellentes fêtes de fin d’année et, à nouveau, merci de votre fidélité qui me touche beaucoup!

Publicités

Tout petit bilan 2016 et projets

Je reviens enfin après quelques semaines de congés qui m’ont permis de recharger les batteries et de prendre du recul par rapport à plusieurs choses.

fullsizerender1

C’était bien évidement l’occasion de repenser à ces jolies lectures qui ont rythmé mon année, aux belles découvertes insoupçonnées, aux confirmations et aux surprises.

Valentine Goby et Delphine de Vigan au niveau des nouveaux auteurs lus ; Delphine Bertholon, Philippe Besson, Olivier Adam, David Foenkinos, Joyce Maynard pour les confirmations et désormais chouchous; enfin les surprises, sans aucun doute, parmi la jeunesse, que ce soit les romans ou les albums que je découvre beaucoup avec mon fils dont la curiosité ne cesse d’évoluer.

J’ai également été plus attirée par la littérature américaine, moi qui ne lisais presque exclusivement français et belge.

Enfin, les thrillers (psychologiques surtout) et les polars ont refait surface chez moi. Une drogue qui m’avait atteinte dans mes jeunes années et qui est revenue avec la maison d’édition Sonatine.

Dans les grandes lignes, j’ai finalement rendu hommage à mon « programme » imaginé début de l’année. A travers celui-ci, mes principaux objectifs étaient de varier mes lectures au niveau des genres principalement. Mais très contradictoirement, je souhaitais approfondir dans les champs que j’apprécie et avec les plumes qui m’avaient déjà séduite auparavant.

Ceci étant, un constat est inévitable : mon rythme a clairement été en dent de scie en 2016. La vie est ainsi faite! J’en retire cependant un grand point positif : cela m’a forcée à sélectionner plus minutieusement encore mes envies. Aussi, en 2016, j’ai arrêté de perdre mon temps avec les lectures qui n’arrivaient pas à me captiver. Quand je sentais assez vite qu’un livre n’était pas pour moi, je passais mon chemin. Le temps est si cher! Et puis, très naturellement, une sélection de ce que j’avais réellement envie de lire pour moi, et non pas parce que c’est le roman dont tout le monde parle. Si j’aimais un auteur, je me lançais dans plusieurs titres. Pareil pour le genre, je l’ai encore observé en fin d’année où je n’avais d’yeux que pour la jeunesse. Avoir moins de temps, ou moins de force, ça a du bon finalement!

Je réécris aussi avec la ferme volonté de poursuivre ce blog, qui n’est pas très dynamique, je l’avoue, mais qui vit finalement en même temps que moi. Cette année, toutefois, j’espère être plus proactive et d’écrire mon ressenti d’une lecture juste après l’avoir terminée. Malheureusement, plusieurs titres agréables et dont j’aurais aimé parler avec vous, sont passés à la trappe.

Voici donc ceux qui m’ont sensiblement marquée en 2016, et pour un bon moment d’ailleurs.

Les deux gros coups de coeur :

livre_galerie_311img_2603

Première fois que je lisais les mots si justes de Valentine Goby, dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire organisés par Price Minister. Un coup de poing tant au niveau de l’histoire que du style!

Quant à Joyce Maynard, elle m’a séduite en 2015 et m’a retournée avec ce titre, différent, sur la reconstruction d’une jeune fille dont la maman a disparu lors des attentats du 11 septembre 2001.

En jeunesse :

img_2640 518ocpb18ml-_sx349_bo1204203200_sobibor-jean-molla

En 2016, j’ai été happée par l’univers de la littérature jeunesse! Moi qui avais justement pas mal de réserves, avec la peur de tomber sur des textes trop légers, sans doute, je ne peux aujourd’hui plus m’en passer! « Refuges » était déjà passé entre mes mains, mais c’est avec son dernier titre que Annelise Heurtier m’a secouée. Un véritable bijou de justesse.

Moka m’a invitée dans l’univers de Guillaume Guéraud et juste… waw! J’en suis actuellement à mon troisième titre lu et… comment dire… je suis accro! C’est gore, c’est sans limites, ça dérange, un style qui cogne, des personnages ébranlés qui nous poursuivent. « Je mourrai pas gibier » est incontournable!

Enfin, « Sobibor » de Jean Molla (pas encore chroniqué)… Que dire? C’est l’une des plus belles lectures que j’ai eu l’occasion de parcourir de toute ma vie. Celle d’une fille en grande détresse qui ne trouve pas d’autres moyens d’encaisser un très lourd secret de famille qu’en se faisant vomir. Un secret terrifiant qui prend naissance en 40 dans le camp d’extermination de Sobibor en Pologne. Un livre que je vais lire, relire, partager, prêter… et conseillé par Fanny.

Les projets

Rien de bien palpitant car je suis finalement assez satisfaite de mon année 2016. Mes choix continueront à s’orienter vers :

  • la jeunesse, où je vais tâtonner d’autres auteurs.
  • les thrillers, avec Sonatine, et Gallmeister également.
  • les plumes que j’affectionne particulièrement dans la littérature étrangère et francophone. Poursuivre dans leur œuvre et lire leurs dernières publications.
  • me familiariser davantage avec les bandes dessinées. Lors de périodes creuses ou fatigantes, elles me permettent de me vider la tête.
  • sortir des sentiers battus et sélectionner encore et toujours pour dénicher les plus belles pépites!

Merci à vous de me rester fidèle!

Ça me touche beaucoup et me motive extrêmement! Nos coups de coeur, nos déceptions, nos grandes surprises, et tout simplement nos sautes d’humeur, restent encore et toujours mes plus belles « Bulles d’air »!

Une belle année à vous!